224News.com

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Album Allah nou wali, King Alasko écrit son histoire en lettres d’or!(guineenews.org)

 Album Allah nou wali, King Alasko écrit son histoire en lettres d’or!(guineenews.org)

Il l’a rêvé, il a cru en son talent, il a compté sur l’amour de ses youths, il a attendu le jour-j et il a connu son heure de gloire. 

Eh oui, King Alasko, jeune artiste de la musique urbaine de Guinée et poulain du label Meurs Libre Prod, a été couronné le 14 février dernier sur l’esplanade du palais du peuple, par un public passionné et conquis à sa cause.

Un spectacle, oui, King Alasko a mis plein les yeux le jour de la fête des amoureux. Ses fans venus des quatre coins de la capitale guinéenne et même des villes périphériques, ont eu leur dose de bonnes mélodies et d’énergie musicale. 

Une communion qui restera marquer dans les annales tant sur la mobilisation, en passant par la prestation artistique sans oublier organisation et surtout, connexion entre l’artiste et ses fans.

Allah nou wali, un concert qui a défié tous les pronostics !

Selon un adage, l’arbre de la patience est amer mais le fruit qu’il porte est doux. Après un premier report pour cause de Coronavirus, King Alasko a ouvert de la plus belle des manières, la saison des grands spectacles à Conakry.

Pour le baptême de feu du premier album Allah nou wali du jeune roi, l’esplanade du palais du peuple a refoulé du monde. 

Malgré un premier report pour des raisons de crise sanitaire, le public guinéen, connu pour son inconditionnel soutien aux artistes du 224, a une fois encore prouvé son attachement à la réussite des grands événements. Il a couronné le général des artistes de la nouvelle génération de la musique urbaine, en répondant massivement présent.

Et pour tenir le public en haleine, le jeune King Alasko a connu le soutien de l’armée de musiciens qui composent le Djamoh Band. Un groupe de musiciens professionnels, dirigé par le beat maker et ingénieur de son, Beneth Seraphin Akatché plus connu sous le sobriquet Tché on the beat.

Allah nou wali, l’album de la consécration

Connu pour être un faiseur de tubes, King Alasko est ce jeune talent qui a marqué d’une empreinte indélébile, une bonne partie de la jeunesse guinéenne. Ses titres Boulou boulou, face à face ou encore ses collaborations avec son ami Tams Kartel dont Tongo cadeau, ont connu un franc succès. 

Pour revenir sur l’album Allah nou wali, les hostilités ont été annoncées par le single Faya na fafé. Un morceau dancehall qui a montré le côté tranchant de cet artiste pourtant timide. Ensuite, Alhassane Sylla aka Alasko a peint le non-respect de certains   jeunes face au droit de naissance dans Bonbon kolon. En sa qualité de général de la nouvelle génération des artistes de la musique urbaine, il a rappelé ses frères d’armes à l’ordre et au respect de la hiérarchie dans le titre Général. S’en est suivi Yètèkana, un morceau dans lequel King Alasko s’est adressé aux jeunes filles qui se laissent aller par les tendances peu religieuses. A quelques semaines de son concert dédicace, son label Meurs Libre Prod a livré le single Fabéba dans lequel le jeune roi cherche à charmer l’élue de son cœur. Des jeux de séduction, des formules romantiques, King Alasko met toutes ses techniques de son côté pour séduire plus que le personnage dans la vidéo car le clip est bien accueilli.

Allah nou wali, premier album de King Alasko, a connu la contribution du hit maker Tché on the beat mais aussi, du directeur artistique et producteur Ablaye Mbaye du groupe Degg J Force 3.

La stratégie MLP, une école !

Avec une communication un peu timide sur les réseaux sociaux, le doute existait quant à l’impact de la stratégie adoptée par la maison Meurs Libre Prod. 

Mais la vraie magie s’opérait ailleurs car, sans faire de bruit, l’équipe de la street com mettait les bouchées doubles avec une communication de proximité. On apercevait devant plusieurs écoles et sur des espaces publics, l’équipe en train d’aborder les élèves, les étudiants et les passants pour un échange sur ledit concert.

En plus de ses MLP soldiers, comme les appelle le capitaine de l’équipe Ablaye Mbaye, il y a eu une grosse contribution des jeunes dames de la structure Boss Lady. En plus d’être une agence d’hôtesses, l’équipe coordonnée par Zenab Diallo a opté pour une vente physique des tickets. De visu, un rapport de vente d’un minimum de 100 tickets se faisait par jour au bureau du label Meurs Libre Prod, situé dans le jardin du 2 octobre. Et cette action date de bien avant le report du premier concert de King Alasko, initialement prévu le 19 avril 2020.

La vente par voie électronique notamment Orange money et la plateforme Billet facile, ont êté un atout considérable des tickets du concert du jeune roi.

Il l’a rêvé, il a cru en son talent, il a compté sur l’amour de ses youths, il a attendu le jour-j et il a connu son heure de gloire.

King Alasko, par la grande porte, rejoint le cercle très fermé des artistes qui ont pu remplir l’esplanade du palais du peuple et ce, pour la dédicace de son album Allah nou wali.

Alpha Camara 

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post