l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(monde.fr)La communauté internationale au secours de l’Inde, ravagée par le Covid-19 .

 (monde.fr)La communauté internationale au secours de l’Inde, ravagée par le Covid-19 .

Chaque jour, le bilan tombe comme un coup de massue. Dimanche 25 avril n’a pas échappé à la règle. Alors qu’un grand nombre de centres de dépistage étaient fermés, l’Inde a établi un nouveau record d’infections : 352 991 nouveaux cas de Covid-19 et 2 812 morts ont été comptabilisés en vingt-quatre heures.

La progression de l’épidémie est telle, le système de santé est si étranglé, que l’on sait désormais que le pays ne pourra pas s’en sortir seul. En seulement sept jours, plus de 2 millions de nouveaux cas, soit le double de la semaine précédente, ont été répertoriés.Lire aussi : En Inde, New Delhi reconfinée face à la flambée de l’épidémie de Covid-19

La communauté internationale a pris la mesure du drame qui se joue dans le sous-continent. Dimanche, les Etats-Unis ont été les premiers à promettre leur aide, suivis de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de la France, de la Russie. Même le Pakistan, le frère ennemi, a proposé de fournir des ventilateurs et affirmé sa solidarité avec le peuple indien.

La Maison Blanche va « immédiatement » envoyer des composants pour la production de vaccins ainsi que des équipements médicaux, des médicaments, des tests à diagnostic rapide, des respirateurs et des équipements de protection. Les Américains vont aussi dépêcher des experts des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC).

SOS déchirants

La question des vaccins faisait polémique depuis plusieurs semaines. Le plus grand fabricant au monde, le Serum Institute of India, basé à Pune, en Inde, avait alerté à la mi-avril sur son accès restreint à certains composants venus des Etats-Unis et nécessaires à la fabrication. Le responsable de l’institut avait lancé un appel public au président américain pour qu’il lève les embargos sur les exportations de matières premières. « Tout comme l’Inde a envoyé de l’aide aux Etats-Unis lorsque nos hôpitaux ont été mis à rude épreuve au début de la pandémie, nous sommes déterminés à aider l’Inde en ces temps difficiles », a assuré, dimanche, Joe Biden sur Twitter.

Les pays européens ont promis des équipements d’urgence et des respirateurs. « Au peuple indien, je veux exprimer toute ma sympathie face à la terrible souffrance que le Covid-19 inflige à nouveau à la population », a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel.

Les mesures prises par le gouvernement de Narendra Modi pour tenter d’assurer l’approvisionnement en oxygène des hôpitaux du pays vont mettre plusieurs jours à produire leurs effets. Des trains indiens et des vols spéciaux de l’étranger provenant notamment de Singapour ou d’Arabie saoudite sont en route, chargés de matériel. En attendant, les établissements de soins continuent d’envoyer des SOS déchirants pour prévenir ici et là qu’il ne leur reste que trois, deux, parfois une heure d’oxygène pour leurs patients en soins intensifs. Les familles errent toujours d’établissement en établissement pour essayer de trouver une place. Les malades continuent de mourir en chemin ou devant les hôpitaux.

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post