l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(rfi.fr)Le géant pétrolier ExxonMobil attaqué par les actionnaires.

 (rfi.fr)Le géant pétrolier ExxonMobil attaqué par les actionnaires.

ExxonMobil est dans le viseur d’un de ses fonds actionnaires. Dans un rapport de 80 pages, le fonds activiste Engine N°1 accuse le géant pétrolier d’en faire trop peu face au changement climatique, selon le Financial Times. La compagnie américaine est pointée du doigt par ses actionnaires depuis des mois pour son manque de stratégie climat, alors que ses concurrents, ont eux, avancé en faveur du climat.PUBLICITÉ

Engine N°1 n’y va pas par le dos de la cuillère. Exxon l’expose à un « risque commercial existentiel », dénonce-t-il. Le fonds d’investissement qui milite en faveur du climat déplore l’absence d’un « plan crédible » pour « protéger la valeur du groupe dans une transition énergétique ».

De son côté, Exxon explique avoir mis l’accent sur le captage de CO2 et sur l’hydrogène, une alternative aux énergies fossiles, avec pour but une réduction de 15 à 20% d’émission de gaz à effet de serre en 2025.

Loin des objectifs de l’Accord de Paris pour le climat

Mais dans les faits, le groupe américain prévoit surtout d’axer sa croissance sur de nouveaux projets de pétrole et de gaz et table sur 20 à 25 milliards de dollars de dépenses par an entre 2022 et 2025, loin des objectifs de l’Accord de Paris pour le climat. Cet accord signé en 2015 prévoit de limiter le réchauffement climatique à un niveau inférieur à 2° Celsius, de préférence à 1,5°, par rapport au niveau pré-industriel.

► À lire aussi : Climat: cinq ans après l’Accord de Paris, les résultats se font attendre

Engine N°1 veut donc la tête de plusieurs administrateurs et un virage sérieux vers les énergies renouvelables et compte bien rallier d’autres actionnaires à sa cause.

En réponse, Exxon a appelé les actionnaires à ne pas se laisser berner par un fonds spéculatif, vieux de quelques mois, qui menace l’avenir du groupe.

ExxonMobil n’est pas un cas isolé. La plupart des grands groupes pétroliers sont eux aussi dans le viseur des financiers. L’année dernière, ils s’étaient attaqués au Français Total, le sommant d’en faire plus en faveur du climat.

D’autres groupes pétroliers comme Shell, Equinor et BP ont, eux aussi, dû affronter leur vindicte et redresser la barre.

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post