l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(Reseauinternational)L’Arménie refuse de participer aux exercices de l’OTAN Defender Europe 2021

 (Reseauinternational)L’Arménie refuse de participer aux exercices de l’OTAN Defender Europe 2021

Le Ministère arménien de la Défense ne prévoit pas la participation des unités des forces armées aux exercices militaires Defender Europe 2021 de l’OTAN, a indiqué le Ministère dans un communiqué.

C’est ce qu’indique un communiqué du service de presse du Ministère de la Défense de la République d’aujourd’hui, 27 avril.

Le Ministère de la Défense d’Arménie a démenti les informations parues plus tôt dans les média sur la participation du personnel militaire de la république aux exercices de l’OTAN Defender Europe 2021.

« Malgré les explications officielles faites précédemment, en réponse aux demandes d’informations qui continuent de provenir des média, nous notons une fois de plus que le Ministère de la Défense de la République d’Arménie n’envisage pas la participation d’unités des forces armées arméniennes aux exercices de l’OTAN, Defender Europe 2021» », indique le communiqué.

L’Arménie et l’OTAN coopèrent dans le cadre du plan d’action de partenariat individuel.

L’Arménie participe à des missions internationales de maintien de la paix depuis février 2004 au Kosovo, en Afghanistan, au Liban et en Syrie. Les activités des spécialistes arméniens sont liées au déminage humanitaire, à la fourniture d’une assistance médicale.

Des exercices à grande échelle de l’Alliance nord-atlantique avec la participation d’unités des forces armées américaines se tiendront dans les Balkans et en mer Noire. L’essentiel de la formation aura lieu en mai et l’exercice se terminera en juin avec le redéploiement des forces et des équipements basés aux États-Unis.

Le but des manœuvres de l’OTAN a pour but d’avoir une préparation face à d’éventuelles hostilités dans la région. Au cours de l’exercice, selon les média, une attention particulière sera accordée à la Roumanie qui élabore des plans de déploiement d’une unité multinationale, ainsi qu’à la Bulgarie qui reçoit actuellement des systèmes de défense aérienne avancés américains.

Selon le commandant de l’armée américaine en Europe et en Afrique, le général Christopher Cavoli, le but des manœuvres est de préparer une éventuelle action militaire dans la région.

Lors du Defender Europe 2021, il est prévu d’élaborer le déploiement rapide des troupes américaines sur le théâtre d’opérations européen « en situation de crise ».

Plus de 30 000 soldats de 27 pays seront impliqués dans les exercices Defender Europe 2021 sur 30 terrains d’entraînement dans plus de dix pays.

source : https://www.observateurcontinental.fr

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post