l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(Reseauinternational)L’abandon du dollar par la Russie dans ses exportations atteint un niveau historique

 (Reseauinternational)L’abandon du dollar par la Russie dans ses exportations atteint un niveau historique

par Victor Koulakov.

Au quatrième trimestre de 2020, la part du dollar dans les exportations russes est tombée en dessous de 50% pour la première fois de son histoire contemporaine grâce à une campagne visant à réduire la vulnérabilité du pays aux actifs américains.

Une campagne de longue date menée par le Kremlin afin de diminuer la dépendance de la Russie vis-à-vis des actifs américains vient de significativement porter ses fruits: au quatrième trimestre 2020, la part du dollar dans les exportations russes a été inférieure à 50%, rapporte Bloomberg.

La raison principale de cette baisse tient aux relations commerciales entre Moscou et Pékin qui effectuent environ trois quarts de leurs paiements en euros.

Le site d’information financière Investing indique en se référant aux données de la Banque centrale russe qu’en 2020, la monnaie européenne a été utilisée dans 65,3% des paiements chinois vers la Russie, contre 45,6% en 2019.

Position privilégiée de l’euro

Depuis 2019, l’euro est la principale monnaie utilisée par les acheteurs chinois dans le commerce avec la Russie.

Au détriment du dollar : la part de ce dernier baisse constamment dans les règlements entre les deux pays : 22,7% en 2020 contre 38,7% en 2019 et 79,2% en 2017.

Le processus s’est accéléré au quatrième trimestre 2020 : 83,3% des paiements ont été faits en euros et 10,8% en dollars.

La dédollarisation en Russie

La Russie a mis le cap sur la dédollarisation en 2014 face aux risques d’être déconnectée de SWIFT et de voir gelés les investissements russes dans les obligations américaines.

Le processus s’est accéléré au fur et à mesure que les sanctions tombaient en avalanche.

En 2018, la Russie a décidé de se débarrasser presque entièrement des dollars dans ses réserves et d’augmenter la part du yuan.

« La Russie ne s’est jamais fixé pour objectif de renoncer au dollar en tant qu’instrument de paiement, mais le pays se voit obligé de se protéger », avait déclaré Vladimir Poutine en octobre 2019.

Dans une interview accordée à la mi-janvier 2021 au quotidien Times of India, le ministre russe des Affaires étrangères a signalé que la Russie continuait la dédollarisation par étapes de son économie sur fond de nouvelles sanctions américaines.

Lors de sa visite en Chine fin mars, il a fait état de la nécessité de réduire les risques de sanctions en renforçant l’autonomie technologique, en passant à des règlements en monnaies nationales et mondiales autres que le dollar.

« Nous devons nous éloigner progressivement de l’utilisation de systèmes de paiements internationaux contrôlés par l’Occident », a-t-il signalé aux journalistes.

Moscou souligne cependant que la politique de dédollarisation ne vise pas à interdire la circulation de la monnaie américaine, mais à créer pour les autres monnaies des conditions économiquement avantageuses.

source : https://fr.sputniknews.com

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post