224News.com

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

(rfi.fr)À la Une: deux mois de déconfinement progressif à l’horizon en France.

 (rfi.fr)À la Une: deux mois de déconfinement progressif à l’horizon en France.

Dans une interview, le président français détaille les modalités de la levée progressive des restrictions mises en place pour contenir la troisième vague de l’épidémie de coronavirus.

Et comme c’est à l’ensemble des journaux de la presse quotidienne régionale (plus le quotidien national Le Parisien) qu’Emmanuel Macron a accordé cette interview, pas moins de neuf quotidiens régionaux — dont Le Dauphiné libéré, Le Progrès, Le Bien public, Le Journal de Saône-et-Loire, Les Dernières Nouvelles d’Alsace ou encore L’Est républicain, y voient ce vendredi matin comme « un petit air de campagne ».

En fait de « campagne », entendez ici campagne électorale, en vue, on l’aura deviné, du scrutin présidentiel de l’an prochain en France. Car c’est « non pas de manière jupitérienne, dans une allocution télévisée » qu’Emmanuel Macron annonce aujourd’hui la levée progressive des mesures sanitaires de restrictions des libertés qui pèsent encore sur les Français, mais il le fait « à hauteur d’homme. Dans la presse lue par les Français », s’enorgueillissent ces quotidiens régionaux. « Si ce n’est pas un président en campagne, cela y ressemble fortement », soulignent-ils en chœur.

Des annonces en cascade

Entre autres titres de la presse quotidienne régionale, cette interview est par exemple à lire dans Ouest France. Comme le note ce journal – rien moins que le plus grand quotidien français en termes de tirage – Emmanuel Macron a dévoilé les quatre étapes du déconfinement d’ici fin juin :

–    3 mai, fin des attestations et des restrictions de déplacement.

–    19 mai, réouverture des commerces, terrasses de bars et restaurants ainsi que lieux culturels, cinémas et musées notamment, et couvre-feu à 21h00.

–    9 juin, réouverture des cafés et restaurants en intérieur, et le couvre-feu à 23h00.

–    30 juin, levée des restrictions nocturnes et des jauges si la situation sanitaire le permet.

À partir de cette ultime étape, via un « pass sanitaire », c’est-à-dire sur présentation d’un test négatif ou d’un certificat d’immunité, musées, monuments, cinémas, théâtres et salles de spectacle avec public assis pourront reprendre leur activité avec un maximum de 800 personnes en intérieur, 1 000 en extérieur, ainsi que les établissements sportifs de plein air, rapporte, entre autres, Ouest-France.

Le Parisien, qui publie également l’interview d’Emmanuel Macron, laisse entrevoir « le bout du tunnel » et salue la démarche « volontariste » et « claire » du président, qui, tel la tortue se mesurant au lièvre dans une fable de La Fontaine, s’est attaché à « se hâter lentement » ! Pour ce journal, pas de doute, « le compte à rebours est lancé ». Et Le Parisien de calculer : « Encore deux mois à attendre », ce qui fera que la crise du coronavirus « aura duré près de 500 jours » en France.

Après la présentation en Conseil des ministres mercredi du projet de loi entérinant le renforcement des moyens de l’État pour lutter contre le terrorisme, les Français approuvent

Selon un sondage Odoxa pour Le Figaro et France Info, trois Français sur quatre (74 %) estiment « nécessaire » une nouvelle loi pour mieux lutter contre le terrorisme, approuvant ainsi le texte du gouvernement actuellement à l’étude pour pérenniser l’esprit des mesures de l’état d’urgence. Et un Français sur deux (54%) est d’accord avec les personnalités politiques qui font un lien entre terrorisme et immigration. Commentaire du Figaro, « on n’est jamais trop ferme face aux poseurs de bombes et aux égorgeurs ». Et ce quotidien de prévenir : « La colère monte dans l’opinion ».

Deux mots enfin d’un quotidien absent des bouches de métro et des gares ce vendredi pour cause de grève de sa rédaction jeudi, le journal gratuit 20 minutes

« La presse gratuite est en crise », lance Libération, après que rédaction de 20 minutes ait voté un arrêt du travail hier pour protester contre de nouvelles suppressions de postes et la perspective d’un déménagement dans des locaux « plus exigus ».

Avec la crise du marché publicitaire qui a suivi la crise sanitaire et les restrictions de déplacements qui ont affecté leur modèle de diffusion, « les journaux gratuits sont à la peine », explique Libération, comparée à celle de 2019, la presse gratuite d’information a subi « une chute de sa diffusion de 54,3% en 2020 ». Ainsi va la presse gratuite, en ces temps de coronavirus.

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post