224News.com

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

(rfi.fr)Inde: l’opposante Mamata Banerjee remporte une large victoire au Bengale-Occidental.

 (rfi.fr)Inde: l’opposante Mamata Banerjee remporte une large victoire au Bengale-Occidental.

En Inde, le parti TMC de l’opposante Mamata Banerjee remporte une large victoire contre le parti nationaliste hindou BJP avec 213 sièges contre 77. Ces élections législatives, durant lesquelles le Premier Ministre indien Narendra Modi avait personnellement combattu celle qu’on surnomme « Didi », étaient pourtant annoncées très serrées. Les médias et la classe politique de toute le pays réagissent à l’onde de choc de ces résultats. Publicité https://0c8a3dd402e32d18d6350e893e2728e9.safeframe.googlesyndication.com/safeframe/1-0-38/html/container.html

Plus de 220 millions de citoyens avaient été appelés aux urnes dans cinq États pour ces élections. Tous les yeux étaient tournés vers le Bengale-Occidental. Les sondages y annonçaient un duel au coude à coude mais le décompte des voies est lui, sans appel. Le parti TMC de Mamata Banerjee remporte 213 sièges du Parlement du Bengale, rapporte notre correspondant en IndeCôme Bastin

77 sièges pour le BJP

Le BJP, qui espérait une majorité, va obtenir quelque 77 sièges. Finalement un énorme camouflet pour le parti hindou, qui reconnaît qu’il devra faire son introspection suite à cette défaite. Le Congrès et le Parti communiste, qui ont gouverné le Bengale 34 ans, sont rayés du paysage politique. 

« Game Over » : « Didi » (surnom de Mamata Banerjee) dépasse le Bengale, titre le Times of India. Pour le grand quotidien, sa victoire du dimanche 2 mai a en effet une portée nationale. « Elle a réussi à vaincre le mythe du BJP et se pose ainsi en leader d’une alliance des oppositions contre le parti au pouvoir ».  https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=RFI&dnt=false&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfX0%3D&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1388895303298809862&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fwww.rfi.fr%2Ffr%2Fasie-pacifique%2F20210502-inde-l-opposante-mamata-banerjee-en-passe-de-conserver-sa-majorit%25C3%25A9-au-bengale-occidental&sessionId=d88ea84b20699979c2af2dcc59879a437d419528&siteScreenName=RFI&theme=light&widgetsVersion=82e1070%3A1619632193066&width=550px

Les partis de gauche semblent en avoir conscience. « Le Bengale est une victoire décisive pour “l’idée de l’Inde”, une Inde inclusive et pluraliste » juge la figure du parti du Congrès, Shashi Tharoor. « Cela montre la valeur d’une Inde fédérale, où les États résistent à la puissance démesurée du centre ».

Le célèbre analyste politique Prashant Kishore avait affirmé qu’il arrêterait ses activités si le BJP faisait un score à trois chiffres au Bengale, un pari raillé à l’époque. Sa prédiction confirmée par les urnes, il se dit heureux et annonce se retirer de la politique !

NewsletterRecevez toute l’actualité internationale directement dans votre boite mailJe m’abonne

Du côté du BJP, pas de contestation de cette victoire nette. Le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur ont félicité Mamata Banerjee. Les médias pro BJP comme ZeeNews soulignent cependant qu’elle a été battue dans son siège de Nandigram. Et l’énorme progrès réalisé par le parti, devenu la grande force d’opposition au Bengale.

Un échec personnel pour Modi

« Narendra Modi et son bras droit, le ministre de l’Intérieur, ont fanfaronné pendant des mois, en disant non seulement qu’ils allaient gagner au Bangale-Occidental, mais aussi qu’ils allaient obtenir plus de 200 sièges », raconte Mukulika Banerjee, professeure à la London School of Economics. 

Selon elle, c’est particulièrement un échec pour Narendra Modi qui s’était personnellement investi dans la campagne. « Ce qui était communément admis c’est qu’une fois que Narendra Modi faisait campagne, il pouvait renverser une élection. C’est ce qu’on a toujours dit de lui : “il n’a jamais perdu une élection”. C’est la première fois que Narendra Modi se consacre à 200% à une campagne, au détriment de la gestion de la pandémie en Inde. Il n’a pas pris soin de mettre en place tout ce qui était nécessaire sur le plan de la vaccination, de construire des infrastructures. Il a investi toute son énergie, son temps, son argent, dans cette campagne au Bengale Occidental. Et malgré tout, il a perdu. C’est pour cette raison que cela représente un si grand échec », analyse Mukulika Banerjee.

Mamata Banerjee, opposante numéro une à Modi ?

Mais cette large victoire du TMC pourrait aussi avoir un retentissement au niveau national car s’il s’agit d’un échec pour Modi, c’est aussi un formidable coup de projecteur sur celle qui a battu le BJP au Bengale-Occidental. Certains analystes prédisent un avenir politique national à Mamata Banerjee qui a fait face à une campagne électorale très dure et a été la cible de nombreuses attaques.

« Modi avait employé envers elle un langage assez désobligeant, pas correct du tout. Elle a été blessée pendant la campagne et donc qu’elle triomphe, cela augmente son image à travers l’Inde, explique le politologue Balveer Arora, ancien professeur de l’Université Nehru. C’est la première fois que quelqu’un bat Modi en face à face. Je crois qu’il faut attribuer ça à sa popularité et à la campagne qu’elle a faite. Elle a réussi à maintenir son électorat et à renforcer son image laïque. Sur le plan national ça renforce l’opposition au Parlement. On parle déjà de Mamata Banerjee comme la tête de l’opposition à Modi dans deux ou trois ans lors des élections générales ».

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post