l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(rfi)«Mein Kampf» bientôt disponible en France dans une édition critique

 (rfi)«Mein Kampf» bientôt disponible en France dans une édition critique

C’est un ouvrage maudit qui sera bientôt à nouveau disponible en librairie. « Mein Kampf » (« mon combat », en français), le manifeste du nazisme écrit par Adolf Hitler, va être réédité chez Fayard à partir du 2 juin 2021. La maison d’édition affirme que ce texte est « une source historique majeure » et elle s’est entourée d’un luxe de précaution pour ne pas prêter le flanc aux critiques.

L’ouvrage était prêt depuis longtemps, mais sa sortie sans cesse repoussée. Un ouvrage qui ne s’appellera pas Mein Kampf mais Historiciser le mal, une édition critique de Mein Kampf : pas de couverture racoleuse, une simple page blanche avec ce titre. L’ouvrage se veut un livre d’histoire et non pas la simple réédition du brûlot dans lequel Hitler vomit sa haine des juifs, un manifeste nauséabond écrit entre 1924 et 1925 soit 8-9 ans avant que le Führer n’arrive au pouvoir en Allemagne.

Le texte sera entouré de ce que les spécialistes appellent un « appareil critique », plus long que Mein Kampf lui-même : le lecteur trouvera des textes destinés à remettre chacun des 27 chapitres dans leur contexte historique, pour souligner leur idéologie dangereuse, pour montrer comment Mein Kampf porte en germe la « solution finale » voulue par Hitler, le génocide des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Une douzaine d’historiens se sont attelés à cette tâche.

La haine des juifs

La traduction française a également été entièrement revue. La première datait de 1934 et elle était très « littéraire », tendant à rendre un peu simpliste la pensée malade d’Hitler. Or, Mein Kampf, de l’avis des historiens, est particulièrement confus, comme l’était la pensée du futur dirigeant du IIIe Reich, obsédé par la haine des juifs. Le livre – à paraître le 2 juin – revient donc au texte d’origine, quasi « illisible » selon le nouveau traducteur, mais plus conforme à la réalité.

Au bout du compte, Historiciser le mal, une édition critique de Mein Kampf est un « pavé », de 1 000 pages, assorties de 2 800 notes, et pesant environ 4 kilos. Il sera vendu aux alentours de 100 euros, uniquement sur commande auprès des libraires.

Publier ou interdire ?

Ces précautions n’empêchent pas la résurgence d’un débat légitime : Mein Kampf, ce livre raciste, militariste, etc… doit-il être « accessible » ou tout simplement interdit ? En réalité, le texte est déja disponible. Mein Kampf est tombé dans le domaine public il y a cinq ans. En France, un jugement de 1980 précise simplement que celui qui veut le rééditer doit le faire précéder d’une sorte de mise en garde de quelques pages : rien à voir avec toute la mise en perspective historique déployée par Fayard. Publier une édition critique, c’est ce qu’a déjà fait, d’ailleurs, l’Institut d’histoire contemporaine de Munich, en Allemagne, en 2016.

Au nom de l’Histoire

Le risque c’était donc plutôt que n’importe qui, en France, publie Mein Kampf n’importe comment avec des intentions peu louables. Dans le monde arabe, des traductions « brutes » de Mein Kampf existent et des extrémistes s’en servent pour continuer à nourrir l’antisémitisme. L’association des Fils et filles des déportés juifs de France a tranché le débat en soutenant les éditions Fayard au nom de l’Histoire et contre la tentation de la réécrire. L’ouvrage sera mis gratuitement à disposition des bibliothèques et Fayard dit ne pas vouloir gagner d’argent avec : les droits seront reversés à la Fondation Auschwitz-Birkenau qui œuvre à préserver la mémoire du grand camp d’extermination nazi.

Ibrahima Diallo

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post