l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(guineenews)Labé : la publication des tarifs de soins désormais obligatoire dans les centres de santé

 (guineenews)Labé : la publication des tarifs de soins désormais obligatoire dans les centres de santé

Lors de son dernier séjour de travail dans la région administrative de Labé, le général Remy Lamah, ministre de la Santé a imposé aux différentes structures sanitaires de la région d’afficher dans un bref délai les tarifs des différents soins proposés aux patients. Quelques semaines après cette décision, les lignes semblent avoir bougé dans la région sanitaire de Labé, a constaté sur place Guinéenews.

A en croire à Dr Mamadou Oudy Bah, directeur régional de la santé (DRS) de Labé, tous les hôpitaux de sa juridiction se seraient plier à date à cette règle : « Cette injonction de monsieur le ministre est aujourd’hui devenu effective. La mesure est respectée et c’est vérifiable. Nous avons même reçu toutes les photos ici qu’on nous a envoyées à travers whatsapp. On les a reçues et on a transférées au ministère. Tous les hôpitaux de la région ont déjà transmis les images des plaques qu’ils ont confectionnées. »

Pour de nombreuses personnes, le problème n’est pas au niveau de ces prix qui sont bien connus de tous, il réside plutôt dans son application.

Par rapport à ces inquiétudes, Dr Oudy est on ne peut plus catégorique : « logiquement cela doit être respecté. Tant qu’un citoyen ne vient pas se plaindre pour dire que j’ai payé plus que le prix conventionnel affiché, on considère que c’est respecté. Peut-être, il nous faut une sensibilisation. Mais pour le moment, Dieu merci, il n’y a pas de plainte et les choses se passent normalement. Nous espérons que les agents sont assermentés et qu’ils vont respecter les consignes du ministère de la Santé. Tout contrevenant à cette mesure sera soumis à la rigueur de la loi. C’est la sanction et ce sera automatique. Il suffit que le patient vienne se plaindre. D’abord, il y a des mesures administratives que nous pouvons prendre au niveau de la structure. Il y a des avertissements, des sanctions, des suspensions. Au-delà, les gens commencent à aller devant la justice. C’est pour vous dire que tout ce qu’on fait comme délit est sanctionné par la loi et nous sommes dans un pays où il y a la loi. »

Ibrahima Diallo

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post