l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(phonandroid.com)Le fisc va utiliser Google Maps pour traquer les piscines non déclarées

 (phonandroid.com)Le fisc va utiliser Google Maps pour traquer les piscines non déclarées

D’après les informations du Canard Enchaîné, le fisc français a noué un partenariat avec Google afin de débusquer les piscines et autres extensions non déclarées. Intitulé “Foncier innovant”, le projet prévoit de comparer les cartes satellite de Google Maps avec les informations fournies au cadastre.

Interrogé par BFM TV, la Direction générale des finances publiques (DGFIP) décrit la solution en ces termes : “Concrètement, les algorithmes permettent d’extraire des images aériennes publiques de l’IGN (Institut national de l’information géographique et forestière) les contours des piscines et des bâtis. Un traitement informatique vérifie ensuite si les piscines et bâtis ainsi détectés sont correctement imposés aux impôts directs locaux (taxe foncière notamment). A défaut, le propriétaire du bien est invité à régulariser sa situation”.

Sur le même sujet : Google Maps affiche désormais la zone à faibles émissions carbone de Paris

1 MILLIER DE TERRAINS ONT DÉJÀ ÉTÉ IDENTIFIÉS AVEC GOOGLE MAPS

Une intelligence artificielle sera chargée de détecter les piscines et autres bâtisses n’ayant pas été déclarées par les propriétaires français. L’IA “s’appuie sur les briques technologiques que Google a inventées et popularisées en les rendant open source”, détaille Bercy. Grâce à cet outil, la DGFIP espère limiter les interventions sur le terrain de ses agents.

L’outil est déjà en cours de test. D’après le Canard Enchaîné, 13 brigades départementales du service de la documentation nationale du cadastre ont reçu une liste d’un millier de terrains qui pourraient abriter des constructions non déclarées. L’algorithme de Google y a détecté une différence entre les déclarations cadastrales et les données de Google Maps. Le service de cartographie a déjà été utilisé à l’échelle locale par le fisc pour traquer les piscines illégales. Bercy avait notamment découvert qu’un tiers des piscines dans la ville de Marmande échappent aux impôts en 2017.

“Destiné à aider les géomètres dans la détection des éléments à enjeux fiscaux nécessitant des déplacements sur le terrain”, l’outil a été développé par Google et l’entreprise française Capgemini. Sans surprise, plusieurs voix se sont déjà élevées afin de critiquer le projet. Stéphanie Lapeyre, avocate spécialisée en droit des nouvelles technologies, estime que l’outil est“trop intrusif finalement pour les droits et les libertés notamment la vie privée des personnes”. Que pensez-vous du projet de l’implication de Google ? On attend votre avis dans les commentaires.

Source : BFM

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post