l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(rfi.fr)À la Une: le Mali, avec le placement sous les verrous de Soumeylou Boubeye Maïga.

 (rfi.fr)À la Une: le Mali, avec le placement sous les verrous de Soumeylou Boubeye Maïga.

Soumeylou Boubeye Maïga et  l’ancienne ministre malienne de l’Economie Bouaré Fily Sissoko sont sous les verrous pour, notamment, une affaire de fraude présumée, celle dite de l’achat de « l’avion présidentiel ».

L’ex-Premier ministre d’IBK a été écroué hier jeudi sur ordre de la chambre d’accusation de la Cour suprême du Mali. Soumeylou Boubeye Maïga est en effet dans le collimateur de la justice malienne en raison de l’achat d’un avion présidentiel en 2014, alors qu’il était ministre de la Défense. Un marché épinglé par l’autorité malienne indépendante qu’est le Bureau vérificateur général. Lequel a dénoncé des pratiques de surfacturation, de détournement de fonds publics, de fraude, de trafic d’influence et de favoritisme lors de cette acquisition.

« La chute », lance, au Mali-même, le journal Malikilé, en avertissant  en Une que cette « leçon » est « à méditer par beaucoup ». « Soumeylou Boubeye Maïga ? C’est un « kleptocrate qui prétend avoir acheté une paire de chaussettes à 30.000 FCFA », bûcheronne Malikilé, c’est « l’instigateur de fraudes portant sur des dizaines de milliards de FCFA ».

Plus sobrement, le site Maliweb évoque un «rebondissement» dans l’affaire de l’achat de l’avion présidentiel et n’exclut pas « que d’autres anciens ministres soient mis sous mandat de dépôt dans les prochaines heures ».

L’achat de l’avion présidentiel, mais pas que… Egalement incriminée, sa gestion liée à l’achat d’équipements militaires de qualité suspecte.

Toutefois la presse sous-régionale ne manque pas, dans ces affaires, de prêter des intentions politiciennes à la junte au pouvoir à Bamako.:

Etant rappelé que l’intéressé n’a jamais confirmé ni démenti officiellement les intentions qui lui sont prêtées de candidature présidentielle, au Burkina Faso voisin, le journalWakat Sera s’interroge sur « les objectifs cachés de ce groupe de colonels venus de Kati qui préside à la destinée du Mali depuis un an ». Cependant, complète ce quotidien ouagalais, « laisser une telle affaire impunie serait suicidaire dans la mesure où les faits semblaient accablants pour l’ex-Premier ministre » malien.

Le journal Le Pays n’écrit guère autre chose, se demandant si l’arrestation de Soumeylou Boubeye Maïga « ne répond pas plus à une volonté de la junte au pouvoir à Bamako, de nuire à un potentiel et sérieux présidentiable qu’à celle d’assainir véritablement la politique malienne ». Et ce quotidien ougalais y voit « comme un stratagème, pour « les transitaires », afin de « neutraliser politiquement un adversaire, un rival potentiel qui peut sérieusement les contrarier dans les urnes, dans l’hypothèse où ils organiseraient une présidentielle à laquelle ils prendront part ».

Un nouveau projet de voyage en Afrique pour Laurent Gbagbo

Après sa visite en République démocratique du Congo, l’ex-chef de l’Etat ivoirien pourrait bien se rendre bientôt en Guinée.

C’est le quotidien indépendant ivoirien L’Inter qui le révèle. Selon ce journal, c’est « très bientôt » que Laurent Gbagbo s’envolera pour Conakry, le « Woody de Mama » devant y effectuer une « visite privée » afin de remercier le président guinéen pour son ambassade auprès de François Hollande en avril 2017 quand Alpha Condé avait évoqué devant l’ancien président français le sort du célèbre prisonnier de Scheveningen, d’abord ; pour avoir pris à ses côtés « son ami et frère de lutte Ahoua Don Mello », ensuite.

Etant en effet rappelé que l’ex-ministre et porte-parole du dernier gouvernement du président Gbagbo, Ahoua Don Mello, connu dans son pays pour avoir été aussi directeur général du BNETD, le Bureau national d’études techniques et de développement de Côte d’Ivoire, est conseiller spécial d’Alpha Condé chargé des Infrastructures, L’Inter se demande si Don Mello attendra son « mentor » Laurent Gbagbo en Guinée « pour qu’ils rallient ensemble la Côte d’Ivoire » ou s’il reviendra d’abord dans son pays « afin de retourner avec le président Gbagbo en Guinée » ? Affaire à suivre, donc…

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post