224News.com

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Alpha Condé « les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur… »(guineenews.org)

 Alpha Condé  « les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur… »(guineenews.org)

Le président Alpha Condé a présidé ce 24 février 2021 à Conakry la cérémonie de lancement du Guinea Investment Forum (GUIF), le forum de l’investissement en Guinée. En marge de cette rencontre, le chef de l’Etat a annoncé plusieurs mesures récupérer tous les biens de l’Etat « détournés », qu’ils soient fonciers ou financiers, mettre fin à l’anarchie, afin de doubler en un an, les ressources internes du pays.

Selon Alpha Condé, pour encourager les investisseurs à mettre de l’argent dans le pays, il faut qu’il y ait la refonte foncière : « Nous allons prendre des mesures extrêmement rigoureuses. Nous allons faire une refonte foncière parce que pour encourager les investisseurs, il le faut. Vous construisez une usine, un quidam se lève pour dire que le terrain appartenait à son grand-père. »

La procédure de récupération de tous les patrimoines bâtis publics sera enclenchée. Le président de la République a accusé certains préfets d’avoir vendu des terrains de l’Etat. Il promet de récupérer tous ces biens : « Nous savons aussi que beaucoup de biens de l’Etat ont été détournés. Le contentieux franco-guinéen, nous avons payé la France et puis les biens sont revenus à la Guinée. Beaucoup de gens se sont accaparés ces biens. Je vous garantis que d’ici à la fin de l’année, tous ces biens seront récupérés. Nous avons des préfets qui ont vendu des terres alors qu’ils n’ont pas le droit. Toutes ces terres seront récupérées. Toutes les maisons construites sur les terrains de l’Etat seront cassées. »

Sur le plan financier, il soutient qu’aucun franc n’ira désormais dans les poches d’un particulier : « L’année 2021 c’est l’année de la transformation complète de la Guinée, qu’ils le veuillent ou pas. Vous savez, les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur. Alors, c’est comme la tortue. Il faut mettre le feu derrière. C’est ce qui va se passer. Et désormais, le bien de l’Etat sera respecté. Nous avons fait la géophysique. Nous connaissons des villas et des bâtiments. On n’a pas voulu faire la chasse aux sorcières, mais désormais aucun franc n’ira quelque part si   ce n’est dans les caisses de l’Etat. Et je suis convaincu qu’en une année nous allons doubler nos ressources internes. »

Sous le règne de Sékou Touré, il y avait une discipline dure en Guinée, laisse entendre Alpha Condé qui promet de prendre des mesures dures, mais aussi d’instaurer l’enseignement civique dans tout le système éducatif guinéen : « La Guinée va renouer avec la discipline. Lors de la Ière République, la discipline était très dure. Mais on est passé de l’extrême dureté à l’anarchie. Le gouvernement guinéen est décidé à prendre toutes les mesures pour qu’il y ait la discipline, le respect des biens publics et la fin de l’anarchie. Nous allons enseigner le civisme de l’école primaire à l’université. Nous allons mettre fin à ces magouilles favorisées. Je constate par exemple, des fonctionnaires qui sont en fonction depuis 50 ans alors que l’âge de la retraite c’est 65 ans.  Donc j’ai mis en place un groupe de travail ; et aujourd’hui nous avons beaucoup de fonctionnaires, si vous voyez leur date de naissance et leur date d’entrée en fonction, ils sont entrés en fonction à 9 ans. Voilà les inconvénients. Donc tout ça va être balayé. »

« Je n’aurai aucun état d’âme. Je n’ai pas d’amis, je n’ai pas de parents. Mon ami, mon parent, c’est la Guinée », a-t-il prévenu.

Le président Alpha Condé a présidé ce 24 février 2021 à Conakry la cérémonie de lancement du Guinea Investment Forum (GUIF), le forum de l’investissement en Guinée. En marge de cette rencontre, le chef de l’Etat a annoncé plusieurs mesures récupérer tous les biens de l’Etat « détournés », qu’ils soient fonciers ou financiers, mettre fin à l’anarchie, afin de doubler en un an, les ressources internes du pays.

Selon Alpha Condé, pour encourager les investisseurs à mettre de l’argent dans le pays, il faut qu’il y ait la refonte foncière : « Nous allons prendre des mesures extrêmement rigoureuses. Nous allons faire une refonte foncière parce que pour encourager les investisseurs, il le faut. Vous construisez une usine, un quidam se lève pour dire que le terrain appartenait à son grand-père. »

La procédure de récupération de tous les patrimoines bâtis publics sera enclenchée. Le président de la République a accusé certains préfets d’avoir vendu des terrains de l’Etat. Il promet de récupérer tous ces biens : « Nous savons aussi que beaucoup de biens de l’Etat ont été détournés. Le contentieux franco-guinéen, nous avons payé la France et puis les biens sont revenus à la Guinée. Beaucoup de gens se sont accaparés ces biens. Je vous garantis que d’ici à la fin de l’année, tous ces biens seront récupérés. Nous avons des préfets qui ont vendu des terres alors qu’ils n’ont pas le droit. Toutes ces terres seront récupérées. Toutes les maisons construites sur les terrains de l’Etat seront cassées. »

Sur le plan financier, il soutient qu’aucun franc n’ira désormais dans les poches d’un particulier : « L’année 2021 c’est l’année de la transformation complète de la Guinée, qu’ils le veuillent ou pas. Vous savez, les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur. Alors, c’est comme la tortue. Il faut mettre le feu derrière. C’est ce qui va se passer. Et désormais, le bien de l’Etat sera respecté. Nous avons fait la géophysique. Nous connaissons des villas et des bâtiments. On n’a pas voulu faire la chasse aux sorcières, mais désormais aucun franc n’ira quelque part si   ce n’est dans les caisses de l’Etat. Et je suis convaincu qu’en une année nous allons doubler nos ressources internes. »

Sous le règne de Sékou Touré, il y avait une discipline dure en Guinée, laisse entendre Alpha Condé qui promet de prendre des mesures dures, mais aussi d’instaurer l’enseignement civique dans tout le système éducatif guinéen : « La Guinée va renouer avec la discipline. Lors de la Ière République, la discipline était très dure. Mais on est passé de l’extrême dureté à l’anarchie. Le gouvernement guinéen est décidé à prendre toutes les mesures pour qu’il y ait la discipline, le respect des biens publics et la fin de l’anarchie. Nous allons enseigner le civisme de l’école primaire à l’université. Nous allons mettre fin à ces magouilles favorisées. Je constate par exemple, des fonctionnaires qui sont en fonction depuis 50 ans alors que l’âge de la retraite c’est 65 ans.  Donc j’ai mis en place un groupe de travail ; et aujourd’hui nous avons beaucoup de fonctionnaires, si vous voyez leur date de naissance et leur date d’entrée en fonction, ils sont entrés en fonction à 9 ans. Voilà les inconvénients. Donc tout ça va être balayé. »

« Je n’aurai aucun état d’âme. Je n’ai pas d’amis, je n’ai pas de parents. Mon ami, mon parent, c’est la Guinée », a-t-il prévenu.

Le président Alpha Condé a présidé ce 24 février 2021 à Conakry la cérémonie de lancement du Guinea Investment Forum (GUIF), le forum de l’investissement en Guinée. En marge de cette rencontre, le chef de l’Etat a annoncé plusieurs mesures récupérer tous les biens de l’Etat « détournés », qu’ils soient fonciers ou financiers, mettre fin à l’anarchie, afin de doubler en un an, les ressources internes du pays.

Selon Alpha Condé, pour encourager les investisseurs à mettre de l’argent dans le pays, il faut qu’il y ait la refonte foncière : « Nous allons prendre des mesures extrêmement rigoureuses. Nous allons faire une refonte foncière parce que pour encourager les investisseurs, il le faut. Vous construisez une usine, un quidam se lève pour dire que le terrain appartenait à son grand-père. »

La procédure de récupération de tous les patrimoines bâtis publics sera enclenchée. Le président de la République a accusé certains préfets d’avoir vendu des terrains de l’Etat. Il promet de récupérer tous ces biens : « Nous savons aussi que beaucoup de biens de l’Etat ont été détournés. Le contentieux franco-guinéen, nous avons payé la France et puis les biens sont revenus à la Guinée. Beaucoup de gens se sont accaparés ces biens. Je vous garantis que d’ici à la fin de l’année, tous ces biens seront récupérés. Nous avons des préfets qui ont vendu des terres alors qu’ils n’ont pas le droit. Toutes ces terres seront récupérées. Toutes les maisons construites sur les terrains de l’Etat seront cassées. »

Sur le plan financier, il soutient qu’aucun franc n’ira désormais dans les poches d’un particulier : « L’année 2021 c’est l’année de la transformation complète de la Guinée, qu’ils le veuillent ou pas. Vous savez, les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur. Alors, c’est comme la tortue. Il faut mettre le feu derrière. C’est ce qui va se passer. Et désormais, le bien de l’Etat sera respecté. Nous avons fait la géophysique. Nous connaissons des villas et des bâtiments. On n’a pas voulu faire la chasse aux sorcières, mais désormais aucun franc n’ira quelque part si   ce n’est dans les caisses de l’Etat. Et je suis convaincu qu’en une année nous allons doubler nos ressources internes. »

Sous le règne de Sékou Touré, il y avait une discipline dure en Guinée, laisse entendre Alpha Condé qui promet de prendre des mesures dures, mais aussi d’instaurer l’enseignement civique dans tout le système éducatif guinéen : « La Guinée va renouer avec la discipline. Lors de la Ière République, la discipline était très dure. Mais on est passé de l’extrême dureté à l’anarchie. Le gouvernement guinéen est décidé à prendre toutes les mesures pour qu’il y ait la discipline, le respect des biens publics et la fin de l’anarchie. Nous allons enseigner le civisme de l’école primaire à l’université. Nous allons mettre fin à ces magouilles favorisées. Je constate par exemple, des fonctionnaires qui sont en fonction depuis 50 ans alors que l’âge de la retraite c’est 65 ans.  Donc j’ai mis en place un groupe de travail ; et aujourd’hui nous avons beaucoup de fonctionnaires, si vous voyez leur date de naissance et leur date d’entrée en fonction, ils sont entrés en fonction à 9 ans. Voilà les inconvénients. Donc tout ça va être balayé. »

« Je n’aurai aucun état d’âme. Je n’ai pas d’amis, je n’ai pas de parents. Mon ami, mon parent, c’est la Guinée », a-t-il prévenu.

Le président Alpha Condé a présidé ce 24 février 2021 à Conakry la cérémonie de lancement du Guinea Investment Forum (GUIF), le forum de l’investissement en Guinée. En marge de cette rencontre, le chef de l’Etat a annoncé plusieurs mesures récupérer tous les biens de l’Etat « détournés », qu’ils soient fonciers ou financiers, mettre fin à l’anarchie, afin de doubler en un an, les ressources internes du pays.

Selon Alpha Condé, pour encourager les investisseurs à mettre de l’argent dans le pays, il faut qu’il y ait la refonte foncière : « Nous allons prendre des mesures extrêmement rigoureuses. Nous allons faire une refonte foncière parce que pour encourager les investisseurs, il le faut. Vous construisez une usine, un quidam se lève pour dire que le terrain appartenait à son grand-père. »

La procédure de récupération de tous les patrimoines bâtis publics sera enclenchée. Le président de la République a accusé certains préfets d’avoir vendu des terrains de l’Etat. Il promet de récupérer tous ces biens : « Nous savons aussi que beaucoup de biens de l’Etat ont été détournés. Le contentieux franco-guinéen, nous avons payé la France et puis les biens sont revenus à la Guinée. Beaucoup de gens se sont accaparés ces biens. Je vous garantis que d’ici à la fin de l’année, tous ces biens seront récupérés. Nous avons des préfets qui ont vendu des terres alors qu’ils n’ont pas le droit. Toutes ces terres seront récupérées. Toutes les maisons construites sur les terrains de l’Etat seront cassées. »

Sur le plan financier, il soutient qu’aucun franc n’ira désormais dans les poches d’un particulier : « L’année 2021 c’est l’année de la transformation complète de la Guinée, qu’ils le veuillent ou pas. Vous savez, les Guinéens n’ont pas honte, ils ont peur. Alors, c’est comme la tortue. Il faut mettre le feu derrière. C’est ce qui va se passer. Et désormais, le bien de l’Etat sera respecté. Nous avons fait la géophysique. Nous connaissons des villas et des bâtiments. On n’a pas voulu faire la chasse aux sorcières, mais désormais aucun franc n’ira quelque part si   ce n’est dans les caisses de l’Etat. Et je suis convaincu qu’en une année nous allons doubler nos ressources internes. »

Sous le règne de Sékou Touré, il y avait une discipline dure en Guinée, laisse entendre Alpha Condé qui promet de prendre des mesures dures, mais aussi d’instaurer l’enseignement civique dans tout le système éducatif guinéen : « La Guinée va renouer avec la discipline. Lors de la Ière République, la discipline était très dure. Mais on est passé de l’extrême dureté à l’anarchie. Le gouvernement guinéen est décidé à prendre toutes les mesures pour qu’il y ait la discipline, le respect des biens publics et la fin de l’anarchie. Nous allons enseigner le civisme de l’école primaire à l’université. Nous allons mettre fin à ces magouilles favorisées. Je constate par exemple, des fonctionnaires qui sont en fonction depuis 50 ans alors que l’âge de la retraite c’est 65 ans.  Donc j’ai mis en place un groupe de travail ; et aujourd’hui nous avons beaucoup de fonctionnaires, si vous voyez leur date de naissance et leur date d’entrée en fonction, ils sont entrés en fonction à 9 ans. Voilà les inconvénients. Donc tout ça va être balayé. »

« Je n’aurai aucun état d’âme. Je n’ai pas d’amis, je n’ai pas de parents. Mon ami, mon parent, c’est la Guinée », a-t-il prévenu.

« Je n’aurai aucun état d’âme. Je n’ai pas d’amis, je n’ai pas de parents. Mon ami, mon parent, c’est la Guinée », a-t-il prévenu.

« Je n’aurai aucun état d’âme. Je n’ai pas d’amis, je n’ai pas de parents. Mon ami, mon parent, c’est la Guinée », a-t-il prévenu.

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post