224News.com

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

(rfi.fr)Équateur une femme nommée pour la première fois à la tête de la police(rfi.fr)

 (rfi.fr)Équateur une femme nommée pour la première fois à la tête de la police(rfi.fr)

Pour la première fois dans l’histoire équatorienne, la police nationale du pays sera dirigée par une femme. La générale Tannya Varela Coronel a été nommée ce lundi 23 mars par le président de la République, Lenin Moreno, après une longue carrière en uniforme.

De notre correspondant en Équateur, Éric Samson

Âgée de 54 ans et mère de trois enfants, Tannya Varela s’est décidée très tôt pour la police. Alors que son père souhaitait la voir étudier l’économie dans sa ville natale d’Ibarra, la désormais commandante générale de la police s’est engagée alors qu’elle n’avait que 17 ans.

Les femmes équatoriennes n’avaient été admises dans les rangs de la police qu’un an plus tôt. Au début des années 80, cette deuxième promotion de femmes policières ne comptait que 13 aspirantes. A l’époque, tous les instructeurs de l’école des officiers étaient des hommes.

Ancienne cheffe de la police de Guayaquil

Signe que les temps changent, même lentement, cette femme est aujourd’hui à la tête de plus de 50 000 policiers. Sa carrière l’a amené à diriger deux fois la police dans la ville de Guayaquil, la plus grande du pays et l’une plus violentes et conflictuelles. C’est elle qui avait la charge de la sécurité du pape François en 2015 lors de sa visite en Équateur.

Après avoir dirigé la Police spécialisée dans la protection des enfants et des adolescents (DINAPEN), elle a créé avec trois collègues le département de violence intrafamiliale pour s’attaquer aux trop nombreux féminicides du pays. À Guayaquil, elle visitait chaque semaine les quartiers de la ville pour y parler de la violence de genre et inciter les femmes et les adolescentes violées à dénoncer leurs agresseurs.

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post