224News.com

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

(Reseauinternational)Expulsion de diplomates russes – Biden construit le Mur de Bruxelles aux frais des Européens

 (Reseauinternational)Expulsion de diplomates russes – Biden construit le Mur de Bruxelles aux frais des Européens

par Karine Bechet-Golovko.

Du Mur de Berlin au Mur de Bruxelles, il n’y a qu’un seul pas, que les pays de l’Est sont en train de faire sous l’incitation de Biden, entraînant l’Europe dans leur déchéance. Certains pays ne semblent, en effet, pas mûrs pour l’indépendance – à peine sorti du giron soviétique, ils courent vers l’UE, pour se rapprocher du véritable Maître, les États-Unis. Ainsi, suite à l’incitation américaine lancée aux pays européens de durcir encore leur ligne contre la Russie, la Pologne s’est immédiatement alignée, suivie de la République Tchèque. Donc au nom de la liberté ou de la démocratie, ils construisent des ennemis, puis des murs pour se protéger d’eux-mêmes, d’une souveraineté qu’ils se refusent toujours à acquérir.

Lorsque Biden a annoncé les nouvelles sanctions, financières et individuelles, il a invité les pays européens à en faire autant (voir notre texte). L’UE a annoncé immédiatement qu’elle n’envisageait pas, pour l’instant, de nouvelles sanctions, les pays de l’Est ont donc rempli leur mission.

Tout d’abord, la Pologne expulse trois diplomates russes, puis la République Tchèque 18, car il est bien connu que la Russie n’a pas plus de diplomates que de journalistes, pour l’Occident aligné, elle n’a que des membres du renseignement militaire (eux-mêmes assimilés à des terroristes) et des propagandistes. Et la République Tchèque se sent pousser des ailes, elle retire même la candidature de Rosatom de l’appel d’offres pour la construction d’un réacteur important. On ne négocie pas avec l’ennemi …

La Russie a immédiatement annoncé déclarer persona non grata 5 diplomates polonais et 20 tchèques, rompant ainsi la parité et montrant le peu de respect que des vassaux peuvent attendre :

« Cette démarche hostile s’inscrit dans le prolongement d’une série d’actions anti-russes entreprises par la République Tchèque ces dernières années. On ne peut qu’y voir la trace des États-Unis », a poursuivi le Ministère.

« Dans un effort pour plaire aux États-Unis dans le contexte des récentes sanctions américaines contre la Russie, les autorités tchèques ont même dépassé leurs maîtres d’outre-mer à cet égard », a-t-il ajouté.

Les accusations sont de plus en plus farfelues. Ainsi, en 2014, deux dépôts d’armes explosent à Vrbetice – des dépôts, dont les armes sont prévues pour l’Ukraine, ce qui maintenant, en passant, peut être dit ouvertement sans que cela ne choque personne … Et des Russes, évidemment du GRU (qui n’existe plus sous cette appellation, encore passons, et qui est le renseignement militaire), auraient fait exploser ces dépôts d’armes d’un pays européens, qui rappelons-le, se préparait donc à soutenir militairement les Ukrainiens contre les civils du Donbass.

Et maintenant, Ô miracle, le Gouvernement tchèque a des preuves – irréfutables. Tellement irréfutables, qu’ici aussi, elles ne sont pas présentées. Et les accusations sont portées … 7 ans plus tard, quand les USA appellent les Européens à se couper de la Russie. Même certains journalistes français soulèvent délicatement la question du timing :

« Nous avons de bonnes raisons de penser que des agents de l’unité 29 155 du GRU sont impliqués dans l’explosion d’un dépôt de munitions à Vrbetice », dans l’est du pays, a dit le premier ministre.

Il a précisé avoir reçu cette information vendredi, sans expliquer pourquoi le gouvernement tchèque n’obtenait ces informations que maintenant.

L’on pourrait même demander qui a fourni ces « preuves … Et d’ailleurs, la police tchèque a très sérieusement lancé un avis de recherche contre Boshirov et Petrov, les fameux agents russes accusés de l’empoisonnement de Skripal en Angleterre et de la suite, car ils auraient été vus en République Tchèque à l’époque.

Manifestement, le Renseignement militaire russe est au bord de la faillite ! Il n’a que deux agents, qui se baladent partout en Europe avec du poison d’un côté, des explosifs ailleurs, empoisonnent des agents doubles et des camés, qui ne présentent aucun danger, font exploser des dépôts d’armes, qui ne peuvent pas exister – puisque « la révolution ukrainienne » est une révolution nationale, absolument pas soutenue de l’étranger … Et derrière tout ça, deux hommes. Impressionnant …

Peu importe, les relations entre ces pays et la Russie vont être compliquées, le Département d’État américain apporte ouvertement son soutien :

« Les États-Unis sont aux côtés de la République Tchèque dans sa réponse ferme contre les actions subversives de la Russie sur le sol tchèque. Nous devons agir fermement en réponse aux actions russes qui compromettent l’intégrité territoriale, la sécurité énergétique ou les infrastructures critiques de nos alliés et partenaires ».

Les démocrates sont en train de nous reconstruire un nouveau Mur, le Mur de Bruxelles, avec l’aide active de certains pays et la passivité des autres, trop heureux d’abandonner une souveraineté bien trop exigeante, confortablement installés dans la soumission.

Karine Bechet-Golovko

source : http://russiepolitics.blogspot.com

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post