l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

Trop de jeunes filles insuffisamment informées sur les menstruations selon l’Unicef

 Trop de jeunes filles insuffisamment informées sur les menstruations selon l’Unicef

Ce 28 mai marque la Journée mondiale de lutte pour l’hygiène menstruelle. Selon un rapport de l’Unicef, organe de l’ONU chargé de la protection de l’enfance, plus de 60% des jeunes filles dans le monde ne sont pas suffisamment informées sur les menstruations, ce qui peut rendre leurs premières règles traumatisantes. Publicité

Méconnaissance, désinformation, tabou… Nombreuses sont les jeunes filles à ne pas savoir ce que sont les règles. Un mot qu’elles ne prononcent même pas, selon Rita Sekkat, présidente et fondatrice de l’association HAPPIH qui lutte pour améliorer l’hygiène menstruelle au Maroc et en Afrique de l’Ouest : « Les filles ne parlaient pas règles. Elles parlaient de “choses”, de “trucs”, de “ça”. »

L’importance d’une bonne hygiène menstruelle

Sur le terrain, cette association part à la rencontre de femmes de 12 à 55 ans. Objectif : les informer et déconstruire les idées reçues. En présence de gynécologues, ses membres expliquent le fonctionnement des cycles menstruels et sensibilisent sur la nécessité d’une bonne hygiène pendant les règles : « On rencontre souvent des jeunes filles qui n’ont pas les moyens justement d’avoir des protections hygiéniques durant leurs règles et qui utilisent un peu tout, parfois même des bouteilles coupées qui en fait les blessent, parfois des torchons usés. Elles utilisent un peu ce qu’elles trouvent. Et elles développent ensuite des infections, des maladies liées à ça. »

Pour éviter ces complications, les ateliers s’achèvent par une distribution de protections menstruelles. Une initiative qui aide les femmes à reprendre possession de leurs corps.

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post