l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(Guineenews.org)Fronde anti Damaro au parlement: la figure de proue de la contestation parle à Guinéenews

 (Guineenews.org)Fronde anti Damaro au parlement: la figure de proue de la contestation parle à Guinéenews

L’Assemblée Nationale, la deuxième institution républicaine du pays est en proie depuis quelques temps à une dissidence de certains députés conduits par l’ancien ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Loucény Camara, a appris Guinéenews de sources bien introduites.

Au cœur de cette bataille, nous apprend-on, le contrôle des passations de marchés. Selon nos informations, tout serait parti de l’attribution du marché d’assurance des véhicules de l’Assemblée nationale. 

Traditionnellement, cela relève des attributions, dit-on, de la commission Aménagement, dirigée par l’ex-ministre Loucény Camara. Étant un ancien travailleur de l’UGAR (Union guinéenne d’assurances et de réassurances), Loucény Camara aurait donc émis le souhait de voir ce marché attribué à cet assureur qui a une trentaine d’années d’expériences. 

Mais le président du parlement, Amadou Damaro Camara lui aurait opposé un refus catégorique, nous rapportent des sources anonymes qui accusent toutefois ce dernier d’avoir dépouillé les différentes commissions parlementaires de leurs prérogatives. Notamment en matière de contrôle de l’action gouvernementale. 

« Chaque fois qu’il y a des missions d’assistance, il (Amadou Damaro Camara, ndlr) s’y oppose », dénoncent-elles. 

En outre, il serait également reproché au président de l’Assemblée nationale d’être tombé dans le népotisme en faisant nommer l’un des proches-parents de sa femme comme directeur des ressources humaines de l’institution parlementaire.

Et comme pour corser ces accusations de favoritisme contre Damaro, nos interlocuteurs affirment que deux de ses filles auraient bénéficier d’autres marchés de l’hémicycle.   

La première s’occuperait de l’aménagement et de l’équipement des bureaux des différents groupes et commissions parlementaires. Alors que la seconde se chargerait, elle, des services de nettoyages, nous précisent nos sources. 

Pour comprendre les tenants et aboutissants de cette fronde qui couve au sein de la mouvance présidentielle depuis quelques temps, Guinéenews a tenté de joindre le Loucény Camara, l’une des rares figures affichées de ladite dissidence contre Damaro.

Arguant un problème de convenance personnelle et de principe administratif, le député Loucény Camara s’est défendu de commenter cette actualité qui fait aujourd’hui les choux gras de la presse nationale.

« Pour le moment, je me suis imposé une discipline, c’est celle de ne pas m’adresser à la presse tant que ma plainte est en examen auprès de celui que j’ai approché. C’est une question de respect pour cette personne. Vous allez vous plaindre à un endroit avant qu’il ne vous donne ses conclusions, vous vous mettez à déballer en public le fond du problème. Cela un peu incongru voire irrévérencieux. Mettez-vous à ma place. Mais après, je peux bien vous accorder une interview pour vous dire les tenants et les aboutissants », a rassuré le parlementaire dans un éclat de rire.

Par ailleurs, animé par un souci d’équilibrer l’information, nous avons tenté d’entrer en contact avec le mis en cause, le président de l’Assemblée. Mais toutes nos différentes tentatives d’entrer en contact téléphoniques avec lui sont restées infructueuses jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche.  

Toutefois, sans désemparer, nous avons réussi, dans nos tentatives de recoupement, à joindre un proche collaborateur du principal mis en cause, Amadou Damaro. Celui-ci a balayé du revers de la main la nomination par celui-ci d’un quelconque proche au sein de l’administration parlementaire.

Et d’ailleurs à propos, ce proche de Damaro nous a confiés que son patron animera très bientôt une conférence de presse. Histoire de répondre à ces détracteurs et livrer sa part de vérité sur ces accusations qui commencent sans doute à écorner son image personnelle et par ricochet celle de l’institution toute entière.

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post