224News.com

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

(rfi.fr)Le «jugement majoritaire», une autre façon de voter

 (rfi.fr)Le «jugement majoritaire», une autre façon de voter

Issu des travaux de scientifiques français, le site mieuxvoter.fr propose un mode de scrutin nommé « le jugement majoritaire ». Cette autre façon de voter consiste à délivrer des mentions sur un même bulletin, à l’ensemble des candidats se présentant à n’importe quelle élection.

Notre système électoral en France est de type « majoritaire » et uninominal, c’est-à-dire ne concernant qu’un seul nom. Le candidat qui récupère le plus de voix au deuxième tour remporte l’élection. Oui, mais voilà ! Ce système présente certains défauts, obligeant, par exemple, un électeur à voter pour un seul candidat, sans vraiment pouvoir exprimer ses opinions sur les autres, avec un bulletin qui sera considéré comme une adhésion sans nuance au candidat victorieux. 

Mais un autre système de votation, basé sur une théorie mathématique développée par deux chercheurs, Rida Laraki et Michel Balinski (aujourd’hui décédé), propose de passer au jugement majoritaire. « Ce procédé respecte les opinons des électeurs », nous précise l’un d’entre eux, Rida Laraki, directeur de recherche du CNRS en informatique au Laboratoire d’analyse et modélisation de systèmes pour l’aide à la décision.

Le jugement majoritaire respecte les opinons des électeurs car il permet de donner une évaluation à tous les candidats. Une mention en quelque sorte allant d’excellent, très bien, bien ou insuffisant et à rejeter,estime le chercheur.Chaque candidat bénéficiera de 100% des bulletins exprimés, et pas seulement une partie des voix ou une partie de l’expression des électeurs. Le vainqueur est celui qui est le mieux évalué par les électeurs, en calculant ce que l’on nomme sa mention majoritaire, qui est la mention avec laquelle sont d’accord la majorité des électeurs. »

Le scrutin du jugement majoritaire (source : Mieuxvoter.fr) :https://www.youtube.com/embed/YC1xDJsi_Hk

Selon ses promoteurs, cette méthode permettrait d’en finir avec le vote utile, blanc ou par défaut, et même combattre le fléau de l’abstention.

Aujourd’hui, les Français ne peuvent pas s’exprimer réellement sur l’offre politique, affirme ainsi Chloé Ridel, haut-fonctionnaire, qui a contribué à cofonder la plateforme web de l’association Mieux Voter. Quels choix avons-nous ? Soit nous votons blanc mais ce n’est pas pris en compte ou alors nous votons par défaut ou utile et ces votes sont comptabilisés comme une adhésion totale au programme du candidat et du coup, il ne reste plus que l’abstention. Dans ce contexte, nous estimons à l’association « Mieux Voter » qu’il faut s’attaquer au mode de scrutin et le réformer pour permettre aux électeurs de s’exprimer sur l’offre politique, mais toujours dans le cadre d’une élection. Et le jugement majoritaire est une solution pour en finir avec l’abstention en remobilisant les électeurs.»

Le système électoral français ne pourra cependant certainement pas adopter le jugement majoritaire d’ici à la prochaine présidentielle. C’est quasiment mission impossible, car la loi électorale française dite organique nécessiterait un changement de Constitution. Pourtant, il est notable de constater que ce mode de scrutin est déjà utilisé au sein d’un nombre grandissant de partis politiques comme Le Parti Pirate, Génération(s), LaPrimaire.org, La France insoumise, ou encore La République en Marche, qui emploient la méthode pour choisir leurs représentants. Alors dans un souci d’équité démocratique, il serait temps que ce mode de scrutin auquel adhèrent les partis, s’adresse aussi aux électeurs en France.

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post