l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(rfi.fr)Canicule et incendies au Canada: le village de Lytton brûlé, un millier d’évacuations.

 (rfi.fr)Canicule et incendies au Canada: le village de Lytton brûlé, un millier d’évacuations.

Environ un millier de personnes ont été évacuées mercredi soir 30 juillet en Colombie-Britannique, dans l’ouest du Canada, en raison d’incendies venus s’ajouter à la vague de chaleur inédite. C’est ce qu’ont annoncé jeudi en fin de journée les autorités de la province. Le village de Lytton, où la température était montée à 49,6 degrés, a été presque entièrement brûlé.  Publicité

La Colombie-Britannique a enregistré 62 nouveaux incendies au cours des 24 dernières heures, a indiqué le Premier ministre de la province John Horgan, lors d’un point presse.

« Le risque d’incendie est actuellement extrême dans presque toutes les régions de la Colombie-Britannique et j’exhorte les Britanno-Colombiens à écouter attentivement les autorités et à suivre les directives », a-t-il déclaré. John Horgan a précisé avoir demandé des renforts auprès du gouvernement fédéral de Justin Trudeau.

Les autorités provinciales n’ont pour le moment pas annoncé de blessés ni de décès liés à ces incendies, qui étaient notamment recensés au nord de la ville de Kamloops, située à 350 km au nord-est de Vancouver. Vers 17 heures, les services d’incendie de Colombie-Britannique ont précisé qu’ils s’attendaient à « une autre journée très difficile avec des incendies de forêt », en raison des « conditions chaudes et sèches sans précédent rencontrées au cours des derniers jours ».

► À lire aussi Un «dôme de chaleur» entraîne des températures record dans l’ouest de l’Amérique du Nord

« Notre pauvre petite ville de Lytton a disparu »

Le village canadien de Lytton, à quelque 250 km au nord-est de Vancouver, qui a enregistré cette semaine un record national de chaleur à 49,6° Celsius, a lui été presque entièrement détruit. Les 250 habitants avaient été évacués mercredi soir en raison d’un feu qui s’est propagé très rapidement. L’ordre d’évacuation avait ensuite été étendu, dans la nuit de mercredi à jeudi, aux résidents d’une centaine de propriétés au nord de Lytton.

« Notre pauvre petite ville de Lytton a disparu », a écrit sur Facebook Edith Loring-Kuhanga, administratrice de l’école Stein Valley Nlakapamux.

NewsletterRecevez toute l’actualité internationale directement dans votre boite mailJe m’abonne

« Nous avons chargé tout le monde dans nos véhicules et avons commencé à conduire … Nous n’avions ni électricité, ni Internet à Lytton et tout le monde essayait d’atteindre les gens, a-t-elle écrit. C’est tellement dévastateur – nous sommes tous sous le choc ! Les membres de notre communauté ont tout perdu. »

Alors que la chaleur sans précédent a légèrement diminué, les habitants des provinces de l’ouest du Canada sont maintenant confrontés aux effets sinistres des températures caniculaires, notamment une augmentation du nombre de décès liés à la chaleur, rapporte le Guardian.

Jeudi, cette vague de chaleur continuait de se déplacer vers l’Est, dans les prairies du centre du pays. Hormis la Colombie-Britannique, des avertissements de canicule ont été lancés pour les provinces de l’Alberta, le Saskatchewan, le Manitoba, ainsi qu’à une partie des territoires du Nord-Ouest, et désormais au nord de l’Ontario.

Outre l’Ouest canadien, les États américains de Washington et de l’Oregon, de l’autre côté de la frontière, ont également étouffé cette semaine sous des températures record.

(Et avec AFP )

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post