224News.com

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

(rfi)Nouvelle réunion de l’Opep+ pour trouver un accord sur la production de pétrole

 (rfi)Nouvelle réunion de l’Opep+ pour trouver un accord sur la production de pétrole

Le torchon brûle entre les producteurs de pétrole. Les 23 membres de l’Opep+ se sont quittés vendredi sur un constat de désaccord. Ils doivent tenter ce lundi de débloquer la situation et de trouver un accord sur leur production d’or noir à partir du mois d’août.

Alors que les 23 pays membres de l’Opep+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole) se retrouvent à nouveau ce lundi 5 juillet, un plan est sur la table. Il prévoit d’augmenter chaque mois la production de pétrole de 400 000 barils par jour. Soit un total de deux millions de barils quotidiens remis sur le marché d’ici à la fin de l’année.

C’est la stratégie arrêtée en mai dernier : rouvrir petit à petit le robinet d’or noir après avoir fortement réduit la production au début de la pandémie de Covid-19, faute de demande. Une stratégie qui a payé et qui a permis de redresser les cours.

Désaccord sur la durée de l’accord

Si le consensus a semblé se dessiner autour de cette proposition, c’est en revanche la décision d’étendre l’accord jusqu’à fin 2022 qui coince. Les Émirats arabes unis, notamment, demandent une révision à la hausse de leurs volumes de production. Faute de quoi l’accord, selon eux, ne serait pas équitable.

Par ailleurs, un autre problème se profile. Alors que la reprise économique est entamée, la demande reste fragile. De plus, les prix élevés du pétrole provoquent le mécontentement de certains gros importateurs comme l’Inde. Le Brent oscille actuellement autour de 75 dollars le baril. Il était à 29 dollars en mars 2020.

Ibrahima Diallo

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post