224News.com

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

Bienvenue sur notre WebTV 224News.com est une plateforme Tv en ligne et un site d’actualités, partageant news quotidiens et émissions télévisées. Nos volets diversifiés : services de diffusion en ligne, campus voyages, promotion marketing et bannières publicitaires.

By SAtercom - Guinée

(Guineenews.org)«Détournements» au parlement et au gouvernement, l’appel au chef de l’Etat: les vérités de Damaro

 (Guineenews.org)«Détournements» au parlement et au gouvernement, l’appel au chef de l’Etat: les vérités de Damaro

La première session ordinaire de la 9ème législature a pris fin ce lundi 5 juillet 2021 à Conakry. A la suite de cette clôture, le président du parlementaire a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a dressé le bilan et les perspectives de son institution.

A la faveur de cette sortie médiatique, Amadou Damaro Camara a rappelé qu’à l’Assemblée nationale, le député a son rôle politique mais, pour la gestion, le président de l’Assemblée est le seul ordonnateur et la questure exécute.

D’après lui, le député n’a pas le droit ni de la gestion, ni du contrôle de gestion. « J’ai entendu beaucoup de choses. Cela démontre tout simplement que les gens ne connaissent pas la procédure et d’ailleurs, c’est pour cela que nous avons demandé l’appui des bailleurs de fonds pour le renforcement des capacités des députés sur les procédures parlementaires. Le seul lien pécuniaire entre le député et le bureau, c’est le salaire et les primes et ceux-ci sont payés directement par le ministère du Budget », a-t-il expliqué.

Damaro lève l’équivoque sur son appel au Chef de l’Etat

Poursuivant, il est revenu sur son appel auprès du chef de l’Etat en faveur des détenus politiques. « Dans le cadre de la séparation des pouvoirs, je n’ai pas le droit en tant que législateur de demander au judiciaire ou à l’exécutif ce qu’il doit faire. C’est un plaidoyer pour dire qu’on accélère la procédure.  J’ai demandé au président de la République de continuer d’exercer son droit de grâce. Moi, j’ai fait plus de trois ans en prison, je n’ai pas été jugé, c’est ma femme qui m’a envoyé une note un jour pour m’annoncer que j’ai été condamné à mort. Après, nous avons appelé Amnesty et nous avons été amnistiés », a-t-il rappelé.

Parfum de détournement à l’Assemblée et au gouvernement : les vérités de Damaro

Répondant à une question relative à un prétendu détournement de trois milliards de francs guinéens dans le cadre de la digitalisation, Damaro précise qu’il n’en est pas le cas. « Il n’y a pas eu un détournement de trois milliards de francs guinéens à l’Assemblée nationale. Tout le budget pour la digitalisation était à trois milliards de francs guinéens et après la première phase, on a retourné un montant d’un milliard deux cent millions de francs guinéens. Imaginez où on peut détourner les trois milliards de francs guinéens », a-t-il ironisé.

Dans le même cadre de détournement par les membres du gouvernement, Damaro Camara dira ceci : « quand il y a un scandale financier, à partir du moment où l’assemblée nationale a décidé de constituer une commission qu’enquête d’information et qu’il y ait la justice qui se saisit, l’action de l’assemblée s’arrête. »

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post