l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(rfi.fr)Mexique: les membres d’un puissant cartel défient l’État en posant à visage découvert.

 (rfi.fr)Mexique: les membres d’un puissant cartel défient l’État en posant à visage découvert.

Les membres du cartel Jalisco Nouvelle Génération, le plus puissant du Mexique, réalisent une démonstration de force en posant à visage découvert pour une séance photos, en brandissant leurs armes. Ces images controversées ont été publiées massivement par les médias mexicains en ce début de semaine. Un défi lancé à l’Etat alors que les rivalités entre les différentes organisations criminelles ont donné lieu à des flambées de violences dans plusieurs régions du pays. Publicité

Avec notre correspondante à MexicoEmmanuelle Steels

C’est un défilé militaire un peu particulier. Des hommes en gilets pare-balles posent fièrement, couverts de munitions, leurs fusils d’assaut à la main. Derrière eux, il y a une rangée de véhicules blindés, prêts pour le combat. La scène se déroule à Aguililla, dans le centre du Mexique, une zone contrôlée par le cartel Jalisco Nouvelle Génération.

📷 El Cartel Jalisco Nueva Generación exhibe su poderío en Michoacán

Los miembros de la organización criminal aparecen ante las cámaras a cara descubierta con armas de alto calibre, tanques y autos blindados en Aguililla

🔗 https://t.co/uFIGUJicT4 pic.twitter.com/UzvNJtuCFJ— EL PAÍS México (@elpaismexico) July 6, 2021

Face à ces manœuvres d’intimidation, mardi 6 juillet, le président Andres Manuel López Obrador (AMLO) a demandé à la population de ne pas soutenir les criminels. « Je veux lancer un appel aux gens d’Aguililla et de toute cette région : qu’ils nous aident à atteindre la paix. Qu’ils ne se laissent pas manipuler par les groupes criminels », a lancé le président mexicain.

Le cartel Jalisco Nouvelle Génération a souvent déployé une force de frappe supérieure à celles de la police et des militaires. Mais selon Andres Manuel López Obrador, l’armée est là pour protéger les Mexicains. « Nous ne pouvons pas combattre la violence par la violence. Mais nous ne pouvons pas non plus laisser la population sans protection, c’est pourquoi les militaires et la Garde nationale doivent rester dans les rues du pays », estime-t-il.  

Actuellement, plusieurs régions du Mexique sont secouées par la brutalité des affrontements entre cartels, qui causent de nombreuses victimes civiles. Face à de telles méthodes, une partie de la société mexicaine estime que la stratégie sécuritaire du président a montré ses limites.

► À lire aussi : Mexique : «El Vaca», le chef présumé des tueurs du cartel CJNG, devant la justice

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post