l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(rfi.fr)Plusieurs États américains accusent Google de monopole dans l’accès aux applications.

 (rfi.fr)Plusieurs États américains accusent Google de monopole dans l’accès aux applications.

Des dizaines d’États américains ont intenté collectivement mercredi 7 juillet un procès à Google. Ils l’accusent d’abuser de son pouvoir auprès des utilisateurs de téléphones Android cherchant à télécharger des applications. Publicité

Les poursuites visent la boutique en ligne Play Store destinée à obtenir des applications ou autres contenus numériques sur un smartphone Android. Elles interviennent au moment où les grands groupes des technologies de l’information font face à des procès et critiques grandissantes. « Nous intentons ce procès pour mettre fin au monopole illégal de Google et enfin donner voix au chapitre à des millions de consommateurs et d’entrepreneurs », a déclaré le procureur général de New York Letitia James, une des têtes de proue de cette démarche.

L’action en justice soutenue par 37 procureurs généraux accuse Google d’employer des méthodes anticoncurrentielles pour décourager la distribution d’applications par d’autres voies que son Play Store, dont le système de paiement perçoit des commissions sur transactions. Google est accusé de s’imposer comme « entremetteur » entre les développeurs d’applications et les consommateurs.

Autre procès sur la boutique d’applications d’Apple

Dans le même temps, une décision est attendue dans le très médiatique procès intenté par Epic Games à Apple pour abus de position dominante avec son App Store. L’App Store est la seule porte d’entrée des applications et autres contenus vers les iPhones et autres équipements fonctionnant sur le système d’exploitation iOS. À l’inverse, les personnes utilisant du matériel mobile Android peuvent obtenir des applications par d’autres moyens que Play Store.

► À lire aussi : Invité international – Procès d’Epic Games contre Apple : « C’est surtout une question de gros sous »

Ces actions en justice sont lancées dans un contexte de défiance grandissante à l’égard de la puissance des géants des technologies de l’information, qui dominent de plus en plus des secteurs clés de l’économie et ont connu une croissance pendant la pandémie. Des parlementaires démocrates et républicains du Congrès américain ont présenté en juin cinq projets de loi ciblant directement les « monopoles » des géants de la tech. C’est aussi le cas sur le Vieux Continent où la Commission européenne multiplie les attaques depuis des années contre les GAFA, rappelle notre journaliste du service Économie, Agnieszka Kumor, avec de grosses amendes à la clé.

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post