l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(rfi.fr)JO de Pékin 2022: le Parlement européen appelle l’UE à refuser les invitations de la Chine.

 (rfi.fr)JO de Pékin 2022: le Parlement européen appelle l’UE à refuser les invitations de la Chine.

Le Parlement européen de Strasbourg a appelé jeudi les responsables de l’Union européenne et les États membres à refuser les invitations de Pékin pour les Jeux olympiques d’hiver de 2022, afin de protester contre les atteintes aux droits humains, notamment à Hong Kong. Et si les Jeux d’hiver à Pékin étaient boycottés ? Publicité

Le parlement européen vient de rallier un vaste mouvement de protestation. Les associations de défense des droits de l’homme qui accusent la Chine de persécuter les musulmans ouïghours en les plaçant dans des camps d’internement font monter la pression à 10 mois des Jeux olympiques d’hiver.

À une large majorité (578 pour, 29 contre et 73 abstentions), les eurodéputés ont voté un texte qui exhorte la Commission, le Conseil et les États membres à « refuser les invitations de représentants gouvernementaux et de diplomates à assister aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin 2022, à moins que le gouvernement chinois ne démontre une amélioration tangible de la situation des droits de l’homme à Hong Kong, dans la région du Xinjiang, au Tibet, en Mongolie intérieure et ailleurs en Chine ».

Arrestations de journalistes à Hong Kong

Le parlement européen demande aussi aux autorités chinoises de mettre fin aux arrestations, au harcèlement et à l’intimidation des journalistes à Hong Kong, notamment en réaction à la fermeture forcée du journal Apple Daily. Le Bureau du plus haut représentant de la Chine à Hong Kong a critiqué ce vote, le qualifiant de « démagogie » et d’« obstacle à une coopération mutuellement bénéfique entre la Chine et l’Union européenne ».

De l’autre côté de l’Atlantique, l’administration Biden soutenu par une partie des républicains ne cache plus qu’elle envisage un boycott des Jeux. Plus de quarante ans après le boycott des Jeux olympiques de Moscou pour protester contre l’invasion de l’Afghanistan par les troupes soviétiques en 1979, les Jeux olympiques sont à nouveau sur la sellette. Les fédérations sportives sont moins enthousiastes. Elles refusent que les athlètes soient des pions sur l’échiquier politique.

►À lire aussi : Fréquence Asie – JO 2022: Pékin furieux suite aux appels au boycott

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post