l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(Ri)UE/Russie – Cette drôle de guerre du vaccin

 (Ri)UE/Russie – Cette drôle de guerre du vaccin

Les relations entre l’UE et la Russie continuent tranquillement à se dégrader, la politique européenne n’étant pas indépendante, tous les domaines sont bons pour une petite bataille, sinon pour quelques pics. Actuellement, le culte global du « sans vaccin, point de salut ! », également implanté en Russie, donne à l’Europe un nouveau terrain de jeu : entre proposition de négociation d’une reconnaissance réciproque des certificats de vaccination au démenti de ces mêmes négociations en 24h. Non, je ne peux pas m’en priver : Choisis ton camp, camarade !

L’UE joue un jeu particulièrement déstabilisant avec la Russie. Alors que l’examen des vaccins russes est toujours en examen, que la France appelle à ne pas les reconnaître, le jeu ne peut pas s’arrêter là, en étant tranché de manière aussi claire : soit reconnaissance, soit refus. L’absence de réponse, de décision, permet l’incertitude, permet le jeu, la négociation et donc la tentative d’obtenir certains avantages sur la Russie. En tout cas de discréditer le pouvoir intérieur, en créant des attentes, en montrant à la population quelles sont les attentes, puis en les balayant. La direction de l’UE n’étant pas politique, sa réputation lui importe peu, elle n’est pas élue.

Mise en place d’une trahison ordinaire

Hier, 8 juillet, on apprend que l’ambassadeur de l’UE a proposé à la Russie d’examiner la question de son intégration dans le système de reconnaissance réciproque des certificats de vaccination avec le certificat européen :

« Il existe un système dit de certification européenne de vaccination. En lien avec cela, nous proposons au Ministère russe de la Santé de discuter pour savoir si la Russie veut ou non s’associer à ce système ».

Le porte-parole du Kremlin, Peskov, a immédiatement salué cette initiative européenne :

« Cette déclaration de l’ambassadeur européen est très intéressante et très positive ».

Ce matin, le Ministère russe de la Santé déclare avoir reçu la proposition de l’UE concernant une reconnaissance réciproque des certificats de vaccination.

Immédiatement, après cet emballement politico-médiatique en Russie, la douche froide : l’UE dément mener tout pourparler avec la Russie concernant une reconnaissance réciproque des certificats de vaccination, ce n’est qu’une information technique, qui a été diffusée à de nombreux pays, notamment à la Russie.

En premier lieu, l’on appréciera la constance de la diplomatie européenne. Si, vraiment, il s’agit de constance – à démontrer à chaque fois à quel point elle n’est pas fiable.

En ce qui concerne le vaccin lui-même, c’est une bonne chose, pour tenter de faire réfléchir les gens sur cette hystérie de la vaccination obligatoire généralisée. Car comment insister sur la dimension sanitaire de cette crise civilisationnelle, avec une attitude aussi idéologiquement marquée ? Rappelons que lors de la guerre froide, l’URSS et les États-Unis ont travaillé ensemble avec l’OMS à la mise au point d’un vaccin contre la variole, car à ce moment, réellement à la différence d’aujourd’hui, l’avenir de l’humanité était en danger pour des raisons sanitaires.

Que faudra-t-il encore pour que les autorités russes reviennent à la raison, à l’intérêt national, et cessent cette course effrénée et destructrice vers la dilution de la Russie dans le système global ?

Ibrahima Diallo

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post