l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(Guineenews)Emeute à Kôdianran dans Mandiana : Que s’est-il réellement passé ?

 (Guineenews)Emeute à Kôdianran dans Mandiana : Que s’est-il réellement passé ?

On en sait un peu plus sur les violents événements enregistrés cette semaine à Kôdianran, une sous-préfecture relevant de la localité de Mandiana. C’est une affaire qui remonte jusqu’au 1er août dernier. Tout est parti d’un vieux désaccord entre les populations rurales et la société d’exploitation minière implanté dans la zone. En dépit de nombreuses négociations entreprises sous l’égide des autorités locales, la situation n’a pas été contenue et au contraire, elle a donné naissance à une émeute ce mardi 6 septembre 2022. Les manifestants en colère, ont vandalisé des locaux et matériels appartenant à la société minière et brûlé un véhicule de l’armée.

Joint au téléphone ce mercredi 7 septembre 2022, le préfet de Mandiana Colonel Fodé Soumah nous a confié que : « Depuis le 1er août 2022, j’ai été saisi de cette affaire. A l’époque, les citoyens avaient bloqué la route aux travailleurs de la société. J’ai dépêché une mission conduite par le président de la jeunesse. Ils ont exigé que le directeur de la société minière implanté dans la zone soit présent à la réunion. Car il accuse celui-ci d’avoir bafoué un protocole qu’ils auraient en commun. Donc cette négociation a échoué. Les jours qui ont suivi, j’ai envoyé mon secrétaire chargé des collectivités. Lui aussi, il est parti mais il a été boudé. Ils disent qu’il faut obligatoirement que le directeur de la société vienne. On a tout fait mais ils n’ont pas cédé. Moi-même en personne je me suis déplacé, on a tous été rejetés. C’est ainsi qu’on a dépêché des agents pour débloquer la route et ça n’a pas marché. Les manifestants ont brûlé un pickup de l’armée. Ils ont progressé jusque dans les locaux de la société. Ils y ont saccagé des dizaines de biens même les documents ont été emportés et c’est ainsi que j’ai informé ma hiérarchie qui a envoyé les renforts. Au cours des échauffourées un jeune est tombé par balle et il y a eu plusieurs blessés. Evacué du côté de Kankan, un autre blessé on apprit a succombé »,

nous a t il dit avant d’affirmer que la situation est actuellement sous contrôle des autorités régionales : « Nous avons reçu aujourd’hui une délégation avec à sa tête le gouverneur de la région administrative de Kankan. On est allé rendre visite aux familles des victimes pour leur présenter nos sincères condoléances. Et ensuite nous avons réuni toute la population de Kodiaran pour les sensibiliser. Nous nous sommes également rendus dans les locaux de la société pour constater les dégâts.

Plus loin dans ces propos, le premier magistrat de la préfecture de Mandiana nous dira que : « Cette affaire, il faut le reconnaître cette fois-ci, nous a dépassé. Sinon cela fait plusieurs mois qu’on arrivait à gérer la situation. Ceci dit nous avons pu arrêter 13 manifestants dont un détenait même une arme de calibre 12. Ils se trouvent au niveau de la police pour des fins d’enquête », a t il assuré.

A signaler joint aussi au téléphone, le directeur du service des urgences de l’hôpital régional de Kankan, Dr Yaraboye Koivogui, a confirmé avoir reçu 5 blessés en provenance de Mandiana dont un a rendu l’âme.

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post