l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(guineematin)Vol de téléphone dans un taxi : Moriba Chérif condamné à un an de prison par le TPI de Mafanco

 (guineematin)Vol de téléphone dans un taxi : Moriba Chérif condamné à un an de prison par le TPI de Mafanco

Share

Poursuivi pour « vol » portant sur un téléphone au préjudice de Saïkou Yaya Barry, Moriba Chérif a comparu hier, mardi 13 septembre 2022, devant le tribunal correctionnel de Mafanco. A la barre, le prévenu a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Et, au terme des débats, le tribunal l’a condamné à un an de prison et au paiement de 500 000 francs guinéens d’amende, rapporte Guineematin.com à travers un de ses journalistes.

C’est après quatre mois de détention à la maison centrale de Conakry que Moriba Chérif a comparu ce mardi devant cette juridiction de première instance. Et, interrogé par le juge Mohamed Sangaré, le prévenu a plaidé coupable.

« Oui, je reconnais les faits. C’était un jour, le matin, il y avait de l’embouteillage au carrefour de Tombolia. Je suis venu, j’ai pris le téléphone d’un passager qui était assis dans le taxi. Il tenait son téléphone dans le taxi, je l’ai tiré à partir de la portière. C’est ainsi qu’il est sorti immédiatement du taxi, il m’a poursuivi, mais il ne m’a pas rattrapé. Plus tard, aux environs de 13 heures, alors que j’étais assis dans un bar café en train de fumer ma cigarette, le propriétaire du téléphone est venu me trouver. Et, il a automatiquement appelé la police. Dans le même temps, il a récupéré le téléphone avec moi. Quelque temps après, les agents sont venus me prendre, ils m’ont arrêté et m’ont conduit au commissariat central de Dabompa », a déclaré Moriba Chérif.

Dans ses réquisitions, le ministère public a demandé au tribunal de condamner Moriba Chérif à un an et 6 mois de prison et le paiement de 500.000 francs guinéens d’amende.

« Comme d’habitude, Saïkou Yaya Barry qui se rend tous les jours à son lieu de travail en ville (à Kaloum) avait pris un taxi… Arrivé au niveau du carrefour de Tombolia, alors qu’il y avait un embouteillage, Moriba Chérif surgit de nulle part, il vient en courant, et avec fracas il prend le téléphone de Saïkou Yaya Barry. Ce dernier s’est agrippé sur son téléphone, mais finalement Moriba Chérif réussi à le prendre de ses mains. Il sort du taxi pour le poursuivre, malheureusement il n’étant pas préparé à ça. Il trébuche et tombe sur la chaussée ; et, Moriba Chérif s’en va avec son téléphone. Mais, aux environs de 13 heures, après avoir repéré Moriba Chérif dans un bar café par l’aide de certaines personnes, il vient le trouver assis avec le téléphone volé. Puis le retire et appelle la police pour l’interpeller. Après avoir retiré le téléphone, il se rend compte qu’il a été endommagé. C’est ainsi qu’il a porté plainte contre Moriba Chérif au niveau du commissariat central de Dabompa… Ce genre de comportement n’a pas de place dans la société. C’est pourquoi, monsieur le président, le ministère public demande à ce qu’il n’y ait aucune circonstance atténuante pour Moriba Chérif. Le ministère public requiert qu’il vous plaise de le retenir coupable de délit de vol à lui reproché. Pour la répression, vous le condamnerez à un an et 6 mois de prison ferme et au paiement de 500 000 francs guinéens d’amende », a requis le procureur Mohamed Konaté.

Finalement, dans son délibéré, le tribunal a condamné Moriba Chérif à un an de prison et au paiement de 500 000 francs guinéens d’amende.

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post