l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(guineenews)Son nouvel opus, le Cnrd, Bill de Sam, Takana, Béa Diallo, les confidences d’Alpha Wess à Guinéenews

 (guineenews)Son nouvel opus, le Cnrd, Bill de Sam, Takana, Béa Diallo, les confidences d’Alpha Wess à Guinéenews

Il s’appelle Mohamed Bangoura, alias ‘’Alpha Wess’’, Artiste reggae, auteur, compositeur et chanteur. Il est né à Conakry, dans la commune de de Dixinn et précisément dans le quartier de Dixinn Port 3.

Il fit ses études primaires à Dixinn Centre 2, celles secondaires au collège Dixinn Port, ex DP, actuelle école privée, nommée La Fontaine. Ensuite, il fréquentera le Lycée Kipé avant de poursuivre ses études universitaires au C.N.A.M (Conservatoire National des Arts et Métiers), de Paris III où il a validé des diplômes dans certaines filières de droit :

-Initiations aux filières de droits et la technique juridique. Premier et deuxième semestres (2011-2013).

-Principaux contrats de l’entreprise, premier et deuxième semestres (2014-2015).

-Droit des affaires ou droit privé (2015-16, 2017).

-Droit pénal des affaires et droit pénal général (2016-2019).

-La responsabilité civile et pénale dans l’entreprise (2019-2020)

Après ces années d’études, Alpha Wess effectuera plusieurs stages dans plusieurs cabinets pour l’acquisition d’expériences au vu des nombreuses filières qu’il a connues.

Ensuite, il a été mandaté par EDF (Electricité de France), par un contrat CDD. Il cherchait juste ce contrat pour pouvoir faire la médiation à l’endroit de ses clients pour trouver une solution à l’amiable au paiement de montants que ces derniers restaient redevables à son mandant d’alors, EDF.

Les économies qu’il a pu faire pendant ce travail, lui ont permis de réaliser un nouvel album, intitulé   « DOUNOUGNA », dont il prépare la sortie actuellement.

Dans cette interview, découvrez comment Alpha Wess est venu à la musique, son parcours. Artiste engagé et considéré comme l’un des précurseurs du Reggae en Guinée, Alpha Wess assume sa position et explique les fondements de son engagement.

En outre, il nous livre dans cet entretien, le contenu de sa discographie, ses sources d’inspiration, relate ses beaux et mauvais souvenirs. Droit au but, Alpha Wess donne son point de vue sur l’arrivée de la junte militaire au pouvoir. Le reggae man guinéen résident en France nous dépeint ses relations avec quelques dirigeants et artistes guinéens, nous parle de son regard sur la musique guinéenne. Sans oublier sa conception de la richesse, du succès, de la mort, son avenir en France. Lisez plutôt!

Guinéenews : expliquez-nous comment êtes-vous venu à la musique ?

Apha Wess : j’y suis venu, en écoutant souvent BOB MARLEY. Et surtout en prenant connaissance des messages véhiculés par ses chansons. Ces derniers m’ont inspiré et encouragé à dire, moi aussi les choses dans mes chansons telles qu’elles sont et non pas telles que gens voudraient qu’elles soient.

Ainsi, en constatant que les choses n’allaient plus dans le bon sens pour les populations de notre pays, la Guinée, surtout que les maux de la société guinéenne ne faisaient que croître aussi d’une année à l’autre… Pour ces motifs susmentionnés, j’ai décidé de chanter pour dénoncer lesdits maux afin que les autorités d’alors en écoutant des textes de mes chansons, puissent changer leurs politiques. En sachant que les politiques devant être menées par des gouvernants de toutes cités ne doivent consister qu’à apporter de solutions aux problèmes permettant d’améliorer des niveaux de vie des populations desdites cités.

Guinéenews : parlez-nous de votre parcours dans ce domaine ?

Apha Wess : mon parcours musical n’a pas été facile. Il m’a valu l’exil, causé par des persécutions, des menaces, et le refus ou annulation de mes concerts sur tout le territoire guinéen.

Guinéenews : dans l’histoire de la musique que vous pratiquez, le reggae qui a d’ailleurs une importante communauté de mélomanes à travers le pays, vous êtes souvent cité comme étant l’un des précurseurs. Qu’en dites-vous ?

Alpha Wess : oui, je fais effectivement partie des précurseurs du reggae en Guinée. Le premier qui avait fait sortir un album et qui a marqué les esprits, c’est mon ami DADI COOL dont le morceau culte a été  » PRODUIT SA « . Un tube qui dénonçait la dépigmentation des femmes.

Ensuite, ce fut le mien qui critiquait vertement des maux de la société guinéenne que presque tout le monde disait bas et que moi j’ai eu le courage de dire haut dans mes chansons dont l’album s’appelait  » Baadè Guémba ». Ce qui signifie : CRABE DE LA MER. Ensuite l’album  » KOUTOU KOUTOU » qui a suivi était autant plein de dénonciations des maux guinéens surtout les gouvernants d’alors. Vu que ces derniers ne faisaient rien pour apporter des solutions auxdits maux.

Guinéenews : à écouter les messages véhiculés dans vos diverses compositions musicales, vous êtes qualifié d’artiste engagé. D’où tirez-vous cet engagement?

Alpha Wess : effectivement, comme tout artiste engagé, j’aspire profondément au bien-être de nos concitoyens.

Surtout dans un pays dont l’immensité de la richesse est innommable. Mais malheureusement, nos gouvernants successifs n’ont, jusqu’à nos jours, rien fait pour que les Guinéens puissent avoir une vie décente proportionnelle à toutes nos ces richesses naturelles. Cette situation disproportionnelle, injuste constitue le fondement de mon engagement.

Guinéenews : parlez-nous de votre discographie et combien d’albums ou singles avez-vous déjà mis sur le marché du disque ?

Alpha Wess : j’ai fait sortir deux albums et un maxi de quatre titres. Le troisième album, s’il plait à Dieu, va sortir très bientôt. Il devait sortir ce mois de septembre. Mais, l’équipe constituée qui travaille avec moi, estime que la bonne stratégie ne nous permet guère de sortir juste à la rentrée des vacances. Ce qui est sûr et certain, il va sortir avant la fin de cette année 2022, Inch’ ALLAH ».

Guinéenews : quelles sont vos sources d’inspiration et quel est le meilleur des titres sur vos albums qui retient votre attention ?

Alpha Wess : les faits sociaux qui se produisent dans la vie quotidienne constituent mes meilleures sources d’inspiration. Dans mon premier album « Baadè GUEMBA » par exemple, j’aime le morceau « NITA KHAFE ». Dans l’album « KOUTOU KOUTOU » qui est le second, j’aime le morceau  » MOBALOU KOMMA » et dans le maxi, j’aime le morceau  » TEFA YE SIGA » ?

Guinéenews : vous avez certainement de beaux et mauvais souvenirs sur votre parcours. Pouvez-vous nous en dérouler quelques-uns ?

Alpha Wess : de beaux et/ou bons souvenirs pour moi sont, de réussir mes projets.

Mauvais souvenirs, constituent les maux que les gens m’ont infligé et continuent à m’en infliger encore par la haine et la jalousie. Alors que vous ne leur avez fait aucun mal auparavant.

Guinéenews : plusieurs régimes se sont succédés à la tête de la Guinée depuis l’indépendance. Actuellement, c’est le CNRD, la junte militaire qui a pris les rênes du pays depuis le 5 septembre 2021. Quel est votre avis par rapport à ce changement de régime ?

Alpha Wess : j’ai salué et je salue encore l’arrivée de la junte militaire actuelle au pouvoir en Guinée. Elle a posé plusieurs actes positifs à savoir : la moralisation de la gestion de biens publics, la lutte contre l’impunité, le rétablissement de l’Etat dans ses droits par rapport aux domaines fonciers etc…

Par contre, dans le domaine de la démocratie, la junte militaire est en train de passer nettement à côté d’un des éléments essentiels du fonctionnement d’une REPUBLIQUE par de faits suivants : l’interdiction de manifestations, des contestations sur des voies publiques, le refus de dialoguer avec les partis politiques et représentants de la société civile, arrestations abusives et inhumaines de quelques membres du FNDC et la dissolution de ce mouvement civil sur de bases injustes. Pire, cela repose sur les répressions à balle réelle ayant entrainé des pertes en vies humaines. Alors que la junte militaire prétendait, dans ces premiers discours du 5 septembre 2021, protéger et aider à améliorer leurs niveaux de vies. Lesdits discours ont suscité grands espoirs dans les esprits de presque tous les Guinéens.

C’est dommage de se contredire soi-même par de faits comme ceux-ci, dénués de bons sens… Alors que l’article 8 de la charte, établie par elle-même, permet avec éloquence les manifestations sur des voies publiques…

Guinéenews : à la tête du département des Sports, un sportif, un boxeur. Qu’attendez-vous de lui ?

Alpha Wess : j’attends de lui de bons résultats que nous souhaitons tous.

Guinéenews : Takana Zion est aujourd’hui assez célèbre dans l’univers du Reggae. Que pensez-vous de ce talent ?

Alpha Wess : je félicite l’artiste Takana Zion et je l’encourage pour la suite de sa carrière.

Guinéenews : aviez-vous un jour critiqué, parait-il, le général Lansana Conté à travers une chanson ?

Alpha Wess : non, cela est faux ! Je ne me suis jamais attaqué à une personnalité quelconque dans mes textes. Mais plutôt, je me suis attaqué, au mal de la société et/ou au système, oui.

Guinéenews : qu’est-ce qui vous retient aujourd’hui à l’extérieur. Pendant qu’il y a un Institut qui réclame des personnes ressources. Il s’agit de l’institut Supérieur des Arts Mory Kanté de Guinée. Etes-vous prêt à servir cette cause au besoin ?

Alpha Wess : les raisons qui me retiennent encore à l’extérieur sont diverses et variées et elles me sont privées pour le moment. Mais retenez que cette aventure ne peut plus durer, s’il plait à Dieu.

Guinéenews : comment sont actuellement aux relations avec Bill de Sam, l’actuel ministre chargé de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat ?

Alpha Wess : mes relations avec Bill de Sam sont telles qu’elles étaient quand lui et moi avions noués la relation amicale et fraternelle. Et je lui souhaite par l’occasion que vous m’offrez, plein succès dans les missions qui lui sont assignées…

Guinéenews : quel regard portez-vous la musique guinéenne actuelle ?

Alpha Wess : elle fait son chemin comme le peuvent ses auteurs et ses promoteurs.

Guinéenews : en tant qu’artiste engagé, que pensez-vous des concepts ‘’richesse, succès et mort’’ ?

Alpha Wess : je pense que la richesse liée à l’argent derrière lequel tout le monde court et qui est un bon serviteur partout dans le monde. Il y a aussi la richesse morale qui est la satisfaction de soi. En se contentant de ce qu’on a et de qu’on est, sans être dans la compétition avec qui que ce soit.

Le succès procure la notoriété, il nous ouvre des portes. Il peut nous créer de bonnes et mauvaises relations. Il faut savoir le gérer avec humilité, sagesse.

La mort qui nous attend tous, nous rappelle avec force l’existence de la fin de la vie de chacun de nous. Surtout, elle nous interpelle à la reconnaissance de DIEU, Le Seul l’Unique qui est incarne l’éternité. Que nous devons Louer, remercier, adorer tous les jours. Comme on le dit : « ALLAOU AKBAR ».

houssainatou

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post