l'infos du monde de dernières minutes 7j/7

(rfi.fr)Jeannette Koudou, sœur de Laurent Gbagbo: «Aucune rancune ne nous habite»

 (rfi.fr)Jeannette Koudou, sœur de Laurent Gbagbo: «Aucune rancune ne nous habite»

La sœur de Laurent Gbagbo et cinq autres cadres du Front patriotique ivoirien (FPI) sont attendus ce vendredi 30 avril à l’aéroport d’Abidjan, après dix années d’exil au Ghana. Jeannette Koudou dit rentrer en Côte d’Ivoire dans un esprit de réconciliation.  Publicité

« J’ai l’esprit complètement allégé, je suis sereine et c’est avec joie que je retourne vers ma terre natale, vers les miens », confie Jeannette Koudou à RFI, à la veille de son retour en Côte d’Ivoire.

La sœur de Laurent Gbagbo doit rentrer ce vendredi 30 avril, a annoncé le Front patriotique ivoirien (FPI), mercredi. Dans l’avion qui la ramène à Abidjan, elle sera accompagnée de cinq autres cadres du parti de l’ancien président ivoirien : l’ancien ministre du Budget, Justin Katinan Koné, Adia Pikass, Tahi Étienne, Véhi Tokpa et Innocent Abouo.

« Aux tenants du pouvoir d’initier cette réconciliation »

« Nous rentrons le cœur léger, affirme Jeannette Koudou, après dix ans d’exil au Ghana. Aucune rancune ne nous habite, aucune amertume ne nous habite. » La sœur de Laurent Gbagbo dit au contraire rentrer en Côte d’Ivoire dans un esprit de réconciliation. « Il arrive que des frères se battent. Nous nous sommes battus, nous allons entamer une période de réconciliation. Il revient aux tenants du pouvoir d’initier cette réconciliation. »

Jeannette Koudou dit avoir appris de ses difficultés : «Tout est apprentissage, on apprend de tout, on tire des leçons de tout. » Elle estime que le temps a préparé les esprits à ce retour. « Peut-être que s’il avait eu lieu plus tôt, les cœurs étaient encore chauds, les cœurs étaient encore enflammés. Il vaut mieux que l‘idée de réconciliation vienne après dix ans, plutôt qu’elle ne vienne jamais. »

Évidemment Jeannette Koudou compte bientôt retrouver son frère, dont le retour est attendu prochainement en Côte d’Ivoire. « Je suis au pays, il vient au pays, on va se voir, nécessairement ! »

Une rencontre entre Patrick Achi et Assoa Adou

Ce retour à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny a été précédé ce matin d’une réunion à huis-clos entre Patrick Achi (le premier ministre) et Assoa Adou, secrétaire général de la branche du FPI dite GOR (Gbagbo ou rien). Le Premier ministre Patrick Achi a repris le dossier Laurent Gbagbo suite au décès soudain de son prédécesseur Hamed Bakayoko, en mars dernier.

La rencontre marque la reprise officielle des négociations autour du retour de l’ex-chef de l’État ivoirien, acquitté le 31 mars dernier par la CPI des accusations de crimes contre l’humanité durant la crise post-électorale. Les partisans de Laurent Gabgbo ont mis en place la semaine dernière un comité organisationnel du retour de leur président en terre ivoirienne.

kadi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related post